Vous êtes ici : Accueil > Conjoncture > Synthèse trimestrielle

Votre barre d'outils Augmenter la taille de la police (grande).Diminuer la taille de la police (petite).Les contrastes sont augmentés par une inversion des couleurs.Supprimer l'ensemble de la personnalisation Pour imprimer le document, utilisez les fonctionnalités de votre navigateur. Pour ajouter le document à vos favoris, utilisez les fonctionnalités de votre navigateur.

Synthèse trimestrielle de la conjoncture régionale

N°84 - Septembre 2018

Stabilité de l’activité économique
Dynamisme des créations d’emplois

Une stabilisation de l’activité dans l’industrie et les services marchands

Selon l’Insee, au deuxième trimestre 2018, la croissance économique a plafonné à 0,2 %, principalement en raison d'une légère baisse de la consommation, impactée par la grève SNCF. Le renchérissement des prix du pétrole et de l'énergie ont également eu une répercussion défavorable sur la croissance.

La tendance est à la stabilisation de l’économie en Pays de la Loire. Selon les professionnels interrogés par la Banque de France, l'activité industrielle est restée constante en juillet. Les carnets de commandes demeurent néanmoins consistants sur l'ensemble des secteurs d'activités. Ainsi, les chefs d’entreprises anticipent une augmentation de la production industrielle pour les prochains mois.

L’activité des services marchands est restée stable faisant suite à la forte hausse de juin. L’indice du climat des affaires, bien que fléchissant, se positionne toujours au-dessus de sa moyenne de longue période.

Un niveau d'activité demeurant élevé dans le bâtiment

27 646 mises en chantier ont été enregistrées entre juin 2017 et mai 2018, soit +7,8 % comparé à 2016/2017. La croissance des mises en chantier en région est principalement portée par le logement individuel, progressant de 14,1 % par rapport à mai 2017.

Le niveau de l’activité demeure élevé dans le bâtiment tandis qu’il poursuit son redressement dans les travaux publics. Les carnets de commande sont bien garnis. Des augmentations de prix sont appliquées dans un contexte de forte concurrence. Compte tenu des pénuries de main d'œuvre, les effectifs peinent à progresser.

La région la plus dynamique de France pour les créations d’emplois

Sur le marché du travail, le taux de chômage progresse légèrement (+0,2 point sur un trimestre), pour s’établir à 7,5 % de la population active. Les Pays de la Loire conservent toutefois le taux de chômage le plus faible de France, juste devant la Bretagne (7,6 %) et la Bourgogne-Franche-Comté (7,8 %).

La région se positionne au premier rang (avec la Corse) s'agissant des créations d'emplois. Ils ont augmenté de 2,4 % sur un an (+1,8 % en moyenne nationale). La Loire-Atlantique se distingue particulièrement avec une hausse de +3,7 % de ses effectifs, suivie par la Vendée (+2,7 %). La Sarthe affiche la plus faible progression (+1 %) juste derrière la Mayenne et le Maine-et-Loire (+1,1 %).

Plusieurs entreprises anticipent enfin des créations d’emplois d’ici la fin de l’année : Sopra Steria (44), Grimaud (49), Souriau (72) ou Tiv (85) figurent parmi les plus significatives.

 

 

 

 
L'Ores propose également sur le site web Observer les Pays de la Loire une veille sur les études publiées par des organismes d'observation en région.

  Suivant
 Archives >>