Vous êtes ici : Accueil > Territoires > Géographie administrative > Les intercommunalités en Pays de la Loire

Votre barre d'outils Augmenter la taille de la police (grande).Diminuer la taille de la police (petite).Les contrastes sont augmentés par une inversion des couleurs.Supprimer l'ensemble de la personnalisation Pour imprimer le document, utilisez les fonctionnalités de votre navigateur. Pour ajouter le document à vos favoris, utilisez les fonctionnalités de votre navigateur.

Les intercommunalités en Pays de la Loire

Mise à jour : juin 2019

69 EPCI en Pays de la Loire

Au 1er janvier 2019, les Pays de la Loire abritent 1 238 communes et 69 établissements publics de coopération intercommunale (EPCI) 

 

En 2019, de par la fusion de la CC du Pays de Loiron avec Laval Agglomération, les Pays de la Loire comptent désormais 69 EPCI (voir la définition dans l’encadré vert ci-contre), contre 70 en 2018. Quelques communes des Pays de la Loire sont rattachées à des intercommunalités situées hors de la région : la CU d’Alençon et la CA Redon agglomération.

Depuis la promulgation de le la loi NOTRe en août 2015, le nombre d’EPCI diminue. Cette dernière a rendu obligatoire le rattachement des communes à un ensemble intercommunal et a entraîné une révision des schémas départementaux de coopération intercommunale. En fixant un seuil minimal de population à 15 000 habitants, la taille des EPCI a augmenté, souvent par le biais de fusions d’EPCI.

 

Bien que leur nombre ait été réduit, les communautés de communes restent majoritaires

 

En 2019, les 69 EPCI de la région se répartissent de la façon suivante :

  • 1 métropole : Nantes Métropole
  • 2 communautés urbaines (CU) : Angers Loire Métropole, Le Mans Métropole
  • 10 communautés d’agglomération (CA) : La Carene, Mauges Communauté, Agglomération du Choletais, Saumur Val de Loire, Laval Agglomération, La Roche-sur-Yon Agglomération, Cap Atlantique, Pornic Agglo Pays de Retz, Clisson Sèvre et Maine, Les Sables-d’Olonne Agglomération
  • 56 communautés de communes (CC)

Deux EPCI dont le siège est situé en Pays de la Loire comptent des communes extérieures à la région : la CA de la Presqu'île de Guérande Atlantique (44, 56) et la CC Maine Saosnois (72, 61).

Deux CC dont le siège est situé en Pays de la Loire couvrent deux départements de la région : la CC du Pays d’Ancenis (44, 49) et la CC de Sablé-sur-Sarthe (72, 53).

Enfin, deux EPCI dont le siège est situé en dehors des Pays de la Loire abritent des communes de cette dernière : la CC du Pays de Redon (35, 44, 56) et la CU d’Alençon (61, 72).

 

Le nombre de communes qui composent les EPCI des Pays de la Loire s’élève à 1 238 communes en 2019.

Évolution du nombre d'EPCI à fiscalité propre en Pays de la Loire*

  2015 2016 2017  2018 2019
Loire-Atlantique 22 22 16  16 16
Maine-et-Loire 30 23 9 9
 9
Mayenne 12 10 10 10
 9
Sarthe 29 29 16  16 16
Vendée 29 29 19 19
 19
Pays de la Loire 121 113 70  70 69
 * siège en Pays de la Loire

En 2019, seules deux communautés de communes parmi les 69 EPCI de la région comptent moins de 15 000 habitants : la CC de l’Île de Noirmoutier (9 600 habitants) et la CC du Pays de Meslay-Grez (14 300 habitants). Ces deux territoires ont pu bénéficier d'un allègement du seuil des 15 000 habitants prévu dans la loi NOTRe.

Au final, en Pays de la Loire, la taille moyenne des CC est passée de 18 200 habitants en 2016 à 30 740 habitants aujourd'hui.

 

1 258 EPCI en France

 Au niveau national, 1 258 EPCI sont recensés en 2019 (5 de moins qu'en 2018) répartis ainsi :

  • 21 métropoles 
  • 223 communautés d’agglomération
  • 1 001 communautés de communes
  • 13 communautés urbaines

Cartographie


 

Carte des contours géographiques des établissements publics de coopération intercommunale (EPCI) des Pays de la Loire.

Fichier des EPCI


Fichier des EPCI à fiscalité propre et des communes des Pays de la Loire en 2019.

Définitions

  • EPCI (source : Insee)
  • EPCI à fiscalité propre (source : collectivites-locales.gouv.fr) ; l’ensemble du territoire des Pays de la Loire est couvert par des EPCI à fiscalité propre, à l’exception de la commune de l’Île d’Yeu, bénéficiant d’une dérogation législative.