Vous êtes ici : Accueil > Économie > Économie de fonctionnalité

Votre barre d'outils Augmenter la taille de la police (moyenne).Diminuer la taille de la police (très petite).Augmenter les contrastes en inversant les couleurs.Supprimer l'ensemble de la personnalisation Pour imprimer le document, utilisez les fonctionnalités de votre navigateur. Pour ajouter le document à vos favoris, utilisez les fonctionnalités de votre navigateur.

Économie de fonctionnalité

Présentation

L’économie de fonctionnalité c’est vendre l'usage d'un bien plutôt que le bien lui-même.

Pour le producteur c’est la création d’un nouveau marché caractérisé par une relation plus étroite et continue avec le client à qui l’on vend un service facturé en fonction de son usage et non un bien, et par un élargissement du marché (réduction du coût d’accès à l’usage). C’est une rupture avec le modèle dominant pour lequel la croissance est liée à l’augmentation continue de la production et de la possession de biens physiques. Dans l’économie de fonctionnalité c’est le développement des services qui est central, avec une recherche de réduction des dépenses de matière première et d’énergie.

Dans l’économie de fonctionnalité le paiement est en fonction de l’usage. Il faut le distinguer également du modèle de la location, où l’on paie pour prendre possession de quelque chose, quel qu’en soit l’usage fait ou non. Il y a des cas hybrides et des entreprises qui pratiquent les deux modèles.

Trois principes

L’économie de fonctionnalité repose donc sur trois principes :

  • il n'y a pas de cession de droit de propriété direct à l’usager individuel,
  • l’objectif est la fourniture du service et non de la production matérielle,
  • le paiement en fonction de l’usage du service rend ce service moins consommateur d’énergie et de matière première que dans le modèle de la vente des biens.

Trois acteurs

Du point de vue de l’entreprise, l’intérêt est de pouvoir augmenter le chiffre d’affaires et/ou la marge commerciale sans augmenter la production (Michelin, Xerox, Peugeot…). Les avantages sont un élargissement du marché et un chiffre d’affaires plus régulier. Les difficultés sont surtout d’ordre financier (financement des immobilisations) et managériales (élargissement des compétences).

Pour les usagers il s’agit de diminuer le coût d’accès à un service, soit dans le compte d’exploitation pour une activité professionnelle, soit dans le budget familial. La sécurité de la jouissance des fonctions attendues est un argument puissant en faveur de l’économie de fonctionnalité : à tout instant le prestataire assure contractuellement de maintenir cette jouissance, et prend en charge tous les aléas.

Du point de vue de la société dans son ensemble, l’objectif est de limiter, mieux de réduire, la consommation de matières premières et énergétiques, de favoriser des pratiques communes d’usage et une réflexion citoyenne sur la consommation.

 Suivant
 Au niveau national >>