Vous êtes ici : Accueil > L'observation en région > L'Ores > Publications & études

Votre barre d'outils Augmenter la taille de la police (très grande).Diminuer la taille de la police (moyenne).Augmenter les contrastes en inversant les couleurs.Supprimer l'ensemble de la personnalisation Pour imprimer le document, utilisez les fonctionnalités de votre navigateur. Pour ajouter le document à vos favoris, utilisez les fonctionnalités de votre navigateur.

Publications & études

La Lettre de l'Ores n°8 - Juillet 2014

 

 

 

Éditorial

Depuis 2002, la Région dispose d’une nouvelle compétence en matière de déchets dangereux. Pour y faire face, elle a adopté un Plan régional d’élimination des déchets dangereux (Predd). Ce plan, par ses quatre objectifs, marque l’importance que nous attachons, non seulement à la réduction de la production de ces déchets, mais également à la santé de la population en cherchant à améliorer la collecte, la valorisation et à diminuer les risques liés aux transports de matières dangereuses.

Mais si le plan permet passer à l’action, il nous fallait aussi partager le suivi de sa mise en oeuvre, afin que chaque citoyen, chaque entreprise, chaque collectivité puisse y prendre part et mesurer les progrès accomplis.

Cette publication a pour objectif de vous faire partager les enjeux de l’action collective mais également de mesurer les effets de nos actions au travers d’indicateurs. Ainsi, chacun pourra prendre sa part de responsabilité dans ce domaine délicat.

C’est ce qu’a fait la Région en adoptant un plan d’actions mesurable. Elle a notamment réalisé une étude sur l’amiante et ses déchets pour améliorer la connaissance de ce produit très dangereux pour la santé des habitants et des professionnels qui y sont confrontés. Vous trouverez dans cette lettre une synthèse de cette étude.

Y sont également présentés les premiers résultats de notre soutien à la collecte et à l’élimination de déchets dangereux dans quatre filières artisanales. Cette politique participe à une meilleure qualité de l’environnement mais également à la prise en compte de la santé des salariés, à l’instar des aides pour le développement de l’aquanettoyage dans les pressings ou pour les entreprises de sérigraphie et d’imprimerie. Cette démarche est ainsi une illustration parfaite du développement durable. Puisse cette publication nous aider à prendre conscience de nos intérêts communs à agir, chacun à notre échelle.

 

 

La Lettre de l'Ores n°7 - septembre 2013

 

 

 

Éditorial

En 2013, la Région Pays de la Loire est la troisième région industrielle française pour le nombre de salariés et la valeur ajoutée, avec une croissance du PIB supérieure à la moyenne nationale et un taux de chômage inférieur de 1,3 point. Mais si ces chiffres sont encourageants, rien n’est acquis pour demain.

Nous devons donc poursuivre nos efforts pour développer l’économie de proximité dans les territoires, en établissant une stratégie régionale d’innovation destinée à valoriser l’ensemble des secteurs-clés présents en Pays de la Loire et indispensables à la réussite économique de la région.

Nous avons de nombreux atouts dans les domaines de l’agriculture, l’industrie, le commerce et les services. L’enjeu est donc d’organiser en réseau l’ensemble de ces activités, afin de renforcer la capacité de développement et de résilience des territoires : le développement par la valorisation des ressources internes de la région, la résilience par une dépendance moins forte aux aléas du marché mondial.

Bien sûr, l’économie de proximité n’a pas vocation à remplacer les autres systèmes économiques et inventer une société locale autarcique. Mais elle a un rôle important à jouer pour défendre l’économie productive et réussir la transition énergétique. C’est donc une chance supplémentaire pour préserver l’emploi et la place de l’Ouest dans une Europe en construction et une économie mondialisée.

 

 

La Lettre de l'Ores n°6 - octobre 2012

 

 

 

En élaborant son Schéma régional des Jeunesses, la Région des Pays de la Loire a souhaité se doter d’un cadre stratégique. Il s'agit ainsi de définir quelles sont les priorités en matière de jeunesses, de lister les objectifs à atteindre, de recenser les dispositifs existants, de les mettre en cohérence et si besoin de les compléter.

Le Conseil Régional des Jeunes et la Conférence des acteurs des Jeunesses travaillent ensemble pour évaluer les mesures en cours et pour ajuster certaines actions.

La Conférence des acteurs des jeunesses est chargée d’élaborer un tableau de bord du Schéma régional des Jeunesses. Ce tableau de bord opérationnalise en indicateurs et critères les objectifs arrêtés.

 

La Lettre de l'Ores n°5 - juillet 2012

 

 

 

Éditorial

La notion d’écofilière associe les termes d’écologie et de filière (économique). Il s’agit d’activités qui produisent des biens et services capables de prévenir, limiter ou corriger leurs impacts environnementaux. Les trois écofilières présentées ici sont celles qui ont été retenues dans le plan d’accompagnement des mutations de la Région des Pays de la Loire : les énergies renouvelables, l’éco-construction et l’agriculture durable.

Énergie, logement, alimentation : chaque filière contribue à une composante fondamentale de notre qualité de vie. Les leviers d’action diffèrent selon les filières : aides publiques sur les énergies renouvelables, obligation règlementaire pour la construction, demande des consommateurs pour l’agriculture. Ces filières concourent toutes à l’amélioration de l’environnement et à la limitation des émissions de gaz à effet de serre.

Cette relation vertueuse a aussi un effet bénéfique pour l’emploi, soit en création de nouveaux emplois, soit par compensation de réduction d’emplois dans d’autres activités. Ces trois filières dessinent donc en partie les mutations économiques et sociales à venir.

 

Compte-rendu d'activité 2011 de la Direction de l'observation - mars 2012



  

 

 


Ce document est extrait du compte-rendu d'activité 2011 de l'Agence régionale Pays de la Loire - Territoires d'innovation. Il décrit les principaux faits marquants en 2011 de la direction de l'Observation, composée de deux activités :

  • la mission Observatoire économique et social (Ores)
  • l'Observatoire Régional du Tourisme (Ort).

La Lettre de l'Ores n°4 - novembre 2011



 

 

Éditorial

À mi-chemin entre la PME et la grande entreprise, une nouvelle catégorie d’entreprises a été mise en évidence à partir de 2008 : l’entreprise de taille intermédiaire (ETI). Celle-ci est définie en première approche par les entreprises de 250 à 5 000 salariés. Ces entreprises font le lien entre le local et le global grâce à leur enracinement dans les territoires et à leur capacité d’intervention sur les marchés internationaux. Dans l’ensemble, les ETI présentent des indicateurs de santé financière un peu plus favorables que pour la moyenne des entreprises régionales et elles peuvent plus facilement amortir les chocs économiques. Dans les secteurs de l’industrie et des services aux entreprises, les ETI ont une taille critique qui leur permet d’accéder de façon plus importante aux marchés internationaux.

Dans le secteur du bâtiment et du commerce, entreprises régionales et ETI ont des modèles économiques assez proches, mais les ETI sont toutefois nettement moins endettées et la part des ETI bénéficiaires est plus élevée. Enfin, les ETI dont le centre de décision est localisé en Pays de la Loire sont plus performantes.

Faciliter le passage des petites entreprises de croissance au stade de l’ETI et conforter les ETI existantes sont donc deux axes de développement importants pour notre région. Cette première étude réalisée avec la Banque de France, constitue une base de réflexion pour un développement économique durable.

 

La lettre de l'Ores n°3 - juin 2011


 

 

Éditorial

La jeunesse est l’âge de la vie où s’opère en principe un double « passage » : de l’école à la vie professionnelle, de la famille d’origine au nouveau foyer. Au-delà des épisodes communs à la grande majorité des jeunes (le départ de la famille d’origine, l’entrée dans la vie professionnelle, la formation d’un couple, la parentalité), des différences liées à l’appartenance sociale et au niveau d’études demeurent. Il n’y a pas « une » jeunesse, mais « des » jeunesses.

On observe de plus en plus une réversibilité des situations et un allongement de cette période de transition. Le début plus tardif d’une vie professionnelle stable reporte l’accès à l’indépendance en raison, soit de la prolongation des études, soit des difficultés d’insertion professionnelle pour les moins qualifiés.

Les difficultés d’entrée dans la vie professionnelle sont plus marquées en France que dans d’autres pays européens. Ces difficultés sont actuellement compensées par une redistribution informelle de ressources s'effectuant au sein des familles et qui permet aux jeunes d’atteindre une autonomie partielle (en particulier pour le logement). Mais cette redistribution n’est possible que pour certaines catégories sociales. Alors que les valeurs et les aspirations de l’ensemble des jeunes tendent à se rapprocher, l’écart risque de s’accroître entre les futurs détenteurs de diplôme, sûrs d’accéder à terme à un emploi stable, et les jeunes non qualifiés durablement confrontés à la précarité. Pour limiter ce risque, la Région met en oeuvre un ensemble d'actions dans le cadre de sa politique en faveur des jeunes et adopte en juin 2011 son « Schéma régional des Jeunesses ».

 

La lettre de l'Ores n°2 - mai 2010


 

 

Éditorial

L'innovation est un élément fondamental de la stratégie des entreprises et du développement de l'économie d'un territoire. L'innovation se nourrit de l'histoire, des ressources et des compétences des territoires, ceux-ci constituant le substrat qui peut soutenir les efforts d'innovation des entreprises et de l'appareil de production local.

Le soutien à l'innovation des entreprises et le renforcement de la recherche publique comme de la recherche privée constituent des axes forts du Schéma
régional de développement économique et du Schéma régional de la recherche adoptés par le Conseil régional des Pays de la Loire en 2006 et 2007. Appui aux dynamiques de filières, financement de projets collaboratifs de recherche, accompagnement des projets issus des pôles de compétitivité, développement des Plateformes régionales d'innovation : ce sont autant d'actions qui renforcent la capacité des Pays de la Loire à développer l'innovation et la recherche. Ce bulletin présente à la fois un état de la recherche publique dans la région, et les actions menées pour renforcer l'innovation en entreprise.

La relation entre recherche et innovation est essentielle mais complexe. Parfois, la recherche peut générer une invention que l'on ne peut pas assimiler à l'innovation. Pour que les entreprises soient innovantes, de nombreux autres éléments de l'organisation et du fonctionnement des entreprises doivent intervenir notamment le marketing, le design, la créativité, mais aussi la formation des hommes et des femmes. Les efforts sont nombreux pour rendre cette relation plus dynamique et plus fluide.

 

Observatoire de la recherche des Pays de la Loire
Édition 2008 - 2009

En savoir plus :
Économie > Innovation & recherche > Observatoire de la recherche

 

La lettre de l'Ores n°1 - juillet 2009


 

 

Éditorial

L'agriculture biologique est un mode de production respectueux de l'environnement et du bien-être animal. Elle se distingue par la non-utilisation de produits chimiques de synthèse, la rotation des cultures et la lutte biologique. Les élevages en production biologique se caractérisent par une alimentation à base de fourrages et céréales bio, un moindre recours aux produits vétérinaires et l'usage des techniques de soins alternatives et enfin, plus de place pour les animaux au mètre carré ou à l'hectare. La qualité certifiée « biologique » est donc à la fois l'expression d'un mode de production qui préserve l'environnement et un élément de politique de développement économique et commercial. Cela n'a pas toujours été le cas, et la profession agricole a dû faire face périodiquement à des variations importantes du marché et à des adaptations face aux modifications des régimes d'aides.

Le soutien du Conseil régional à l'agriculture biologique a commencé en 1993 et a été renforcé en 2007. Des projets de développement régionaux importants sont en cours en lien avec les producteurs, par exemple en céréales pour la boulangerie et l'alimentation des volailles.

Ce dossier montre l'enjeu du doublement d'une part des exploitations agro-biologiques, et d'autre part la nécessité de
pérenniser les efforts de ces exploitations une fois certifiées.

La prise de conscience de l'importance de l'agriculture biologique est maintenant acquise, il nous faut développer sa capacité de production, accroître sa modernisation et les outils de transformation, amplifier et diversifier les réseaux de distribution.

 

La lettre de l'Ores n°0 - février 2009

Couverture bulletin Ores N°0

Le programme de travail 2009

Premier trimestre
  • Publication mensuelle de la note de conjoncture économique et sociale, dont le premier numéro est paru le 12 janvier.
  • Publication du numéro de lancement de la Lettre de l'Ores.
Deuxième trimestre
  • Ouverture du site de l'observatoire.
  • Publication de l'étude sur l'observatoire de la recherche.
  • Publication du N°1 de la Lettre de l'Ores sur l'agriculture biologique.