Vous êtes ici : Accueil > Société > Activité et emploi > Chômage

Votre barre d'outils Augmenter la taille de la police (très grande).Diminuer la taille de la police (moyenne).Augmenter les contrastes en inversant les couleurs.Supprimer l'ensemble de la personnalisation Pour imprimer le document, utilisez les fonctionnalités de votre navigateur. Pour ajouter le document à vos favoris, utilisez les fonctionnalités de votre navigateur.

Chômage

Dernière mise à jour : octobre 2018

Les Pays de la Loire affichent le taux de chômage le plus faible de France

Au deuxième trimestre 2018, le taux de chômage ligérien atteint 7,4 % de la population active, en diminution de 0,1 point sur un trimestre. Il s’agit du plus faible niveau observé à l’échelle des régions françaises.

La région maintient sa position

En Pays de la Loire, le taux de chômage s’établit à 7,4 % au deuxième trimestre 2018. La région enregistre ainsi le plus faible niveau devant la Bretagne (7,5 %), la Bourgogne-Franche-Comté (7,7 %) et Auvergne-Rhône-Alpes (7,7 %). Cette performance s’explique par l’attractivité de la région et la diversité de son tissu économique.

Le taux de chômage demeure inférieur à la moyenne de France métropolitaine (8,7 %) dans l’ensemble des départements ligériens, variant de 5,8 % en Mayenne à 8,5 % en Sarthe. La Mayenne affiche le troisième plus faible taux de chômage de France après le Cantal (5,8 %) et la Lozère (5,6 %). Sur un an, le taux de chômage diminue dans l’ensemble des départements ligériens.

Carte : Taux de chômage par département
Tableau : Taux de chômage trimestriel par département
Département 2e trimestre 2017  3e trimestre 20174e trimestre 2017
 1er trimestre 2018
2e trimestre 2018
Loire-Atlantique (44) 7,6 %  7,7 %
 7,0 % 7,3 %7,2 %
Maine-et-Loire (49) 8,6 %  8,7 %
 8,1 %8,2 %
 8,1 %
Mayenne (53) 6,2 %  6,2 %
 5,5 %5,8 %
 5,8 %
Sarthe (72) 9,0 %  9,2 %
 8,4 %8,6 %
 8,5 %
Vendée (85) 7,1 %  7,4 %
 6,8 %6,9 %
 6,7 %
Pays de la Loire 7,8 %  8,0 %
 7,3 %7,5 %
 7,4 %
France métropolitaine 9,1 %  9,3 %
 8,6 %8,9 %
 8,7 %
 Source : Insee, taux de chômage localisés, données cvs en moyenne trimestrielle et taux de chômage au sens du BIT (France métrop.)
*estimations provisoires au 2e trimestre 2018
  

Un taux de chômage remarquablement bas : 4,4 % dans la zone d’emploi des Herbiers

La situation professionnelle des actifs diffère sensiblement selon la zone d’emploi dans laquelle ils résident. Ainsi, dans les zones d’emploi rurales, constituées autour de pôles à dominante industrielle au tissu productif assez diversifié, le taux de chômage est faible. La situation inverse s’observe sur les zones d’emploi littorales.

Au deuxième trimestre 2018, le taux de chômage varie de 4,4 % aux Herbiers à 9,3 % dans le Saumurois. 15 des 19 zones de la région affichent un taux de chômage inférieur à la moyenne nationale.

Carte : Taux de chômage par zone d'emploi

Définition : Une zone d’emploi est un espace géographique à l’intérieur duquel la majorité des actifs résident et travaillent et dans lesquels les établissements trouvent l’essentiel de la main-d’œuvre nécessaire pour occuper les emplois offerts.

 

Sur un an, toutes les zones d’emploi connaissent une baisse du taux de chômage. Celles de Fontenay-le-Comte (85) et la Ferté-Bernard (72) enregistrent la diminution la plus significative, soit -0,7 point.

 

 

Carte : Évolution du taux de chômage par zone d'emploi, sur un an

Le taux de chômage en Pays de la Loire est revenu à son niveau de 2009

Au cours des dix dernières années, l’évolution du taux de chômage a connu deux phases distinctes. Conformément à la tendance nationale, il a sensiblement progressé entre 2008 et 2015.

Depuis fin 2015, le taux de chômage diminue globalement pour l’ensemble des régions françaises. Concernant les Pays de la Loire, le plus faible niveau a été atteint au quatrième trimestre 2017, soit 7,3 %. Un tel résultat n’avait pas été obtenu depuis le premier trimestre 2009.

En savoir plus

 

Sur le site de l'Insee Pays de la Loire : « Demandeurs d'emploi : crise et évolutions réglementaires contribuent à la hausse », mai 2016

 

Précédent
 Suivant
<< Population active
Intérim >>