Vous êtes ici : Accueil > Conjoncture > Zoom > Bilan 2017 et perspectives 2018 (Banque de France)

Votre barre d'outils Augmenter la taille de la police (très grande).Diminuer la taille de la police (moyenne).Augmenter les contrastes en inversant les couleurs.Supprimer l'ensemble de la personnalisation Pour imprimer le document, utilisez les fonctionnalités de votre navigateur. Pour ajouter le document à vos favoris, utilisez les fonctionnalités de votre navigateur.

Bilan 2017 et perspectives 2018 (Banque de France)

Les informations figurant dans ce zoom proviennent de l’enquête réalisée en Pays de la Loire par la Banque de France auprès de 2 100 entreprises et établissements. L'étude dresse un bilan de l’année 2017 et présente les perspectives pour 2018 pour les secteurs de l'industrie manufacturière, de la construction et des services marchands aux entreprises.

Nette progression de l’activité dans l’industrie et les services marchands

Après une année 2016 marquée par une reprise progressive de l’activité nationale, 2017 s’est caractérisée par une amélioration marquée du climat des affaires, enregistrant son niveau le plus élevé depuis février 2011. Cette tendance se confirme à l’échelle des Pays de la Loire.

Ainsi, dans l’industrie, l’activité progresse, soit une croissance de 3,7 % du chiffre d’affaires sur un an (+1,3 % en 2016). Tous les secteurs sont en augmentation, avec une évolution plus significative pour la fabrication de matériels de transports, d'équipements électriques, électroniques et autres machines et équipements. La croissance des effectifs reste cependant modérée (+1,6 % sur un an) avec des disparités selon les secteurs.

Pour les services marchands, l’activité affiche également une hausse significative, de +4,3 % sur un an. Cette croissance est soutenue par le dynamisme des activités spécialisées, de conseil & ingénierie ainsi que par le secteur d'information et de communication, et dans une moindre mesure celui des transports.

L’amélioration se poursuit dans le secteur de la construction

L’activité est en nette augmentation dans la construction pour la seconde année consécutive. Dans le bâtiment, les productions sont en croissance (+5 %), tandis que la hausse est plus modeste dans les travaux publics (+1,7 %).

Les effectifs de la construction, permanents et intérimaires, se stabilisent en 2017 après deux années consécutives de contraction. Les deux composants travaux publics et bâtiment évoluent différemment avec une nouvelle diminution observée dans les travaux publics (-1,0 %). La tendance est à la stabilité dans le bâtiment.

Près de 40 % des chefs d’entreprises interrogés observent un renforcement de la rentabilité en 2017, contre 29 % en diminution. L’amélioration de la rentabilité se manifeste surtout dans les travaux publics et de façon plus marquée dans le gros oeuvre.

Des perspectives économiques encourageantes malgré l’existence de facteurs de risques

Les entreprises abordent 2018 avec confiance. Les professionnels de l'industrie et des services marchands anticipent une nouvelle hausse d'activité (respectivement +3,5 % et 3,7 % de chiffre d'affaires). Dans le cas de l'industrie, cela s'accompagnerait d'une amplification de l'effort d'investissement. Deux facteurs à risques sont toutefois identifiés par la Banque de France. Le renforcement de l’euro sur le dollar, pourrait réduire le coût des importations et freinerait nos exportations. Par ailleurs, les difficultés de recrutement et plus généralement les tensions sur l'offre, sont susceptibles de constituer un frein à la croissance.


Source : Banque de France