Vous êtes ici : Accueil > Conjoncture > L'innovation des filières

Votre barre d'outils Augmenter la taille de la police (très grande).Diminuer la taille de la police (moyenne).Augmenter les contrastes en inversant les couleurs.Supprimer l'ensemble de la personnalisation Pour imprimer le document, utilisez les fonctionnalités de votre navigateur. Pour ajouter le document à vos favoris, utilisez les fonctionnalités de votre navigateur.

L'innovation des filières

Living Packets (Sainte-Luce-sur-Loire, 44, Biens de consommation, 45 salariés) a breveté une solution individuelle permettant d'assurer un suivi en réel de colis et de sécuriser leur livraison. Les colis ultra-connectés bénéficient de technologies pointues (capteurs de choc, de température, de niveau d'humidité, capteur vidéo, connexion sécurisée...). La start-up est actuellement en phase de test sur le trajet Paris-Londres et en discussion avec de grands groupes. nantes-saintnazaire.fr, 19/06/17

 

in-in3 (Saumur, 49, bien d’équipement, 1 salarié) a imaginé l'assemblage et la mobilité de caissons en verre modulables, faisant office de bureau. Les espaces diffèrent en fonction de leurs tailles. L'innovation du créateur permet d'adapter les dimensions à la volonté des clients. Le produit propose un espace isolé et confidentiel, un design discret composé essentiellement de verre. Un assemblage simple permettant de bénéficier rapidement du produit, le modèle de base se monte en deux heures. Le démontage prend encore moins de temps. Les produits sont fabriqués exclusivement en France. Ouest France, 13/06/17

 

Idéa groupe (Montoir-de-Bretagne, 44, transport et logistique, 33 salariés) n’en finit pas de grandir et mise sur l’innovation pour franchir un nouveau cap. De nouveaux projets devraient bientôt voir le jour : emballages connectés, camions autonomes, application permettant d'utiliser les espaces vides des camions pour des transports urgents, « reverse logistique » pour optimiser le recyclage des produits en fin de vie... Autant d'innovations mises au point en mode design thinking. En cinq ans, son chiffre d'affaires est passé de 70 à 110 millions d'euros. L'objectif est d'atteindre 150 millions d'euros et 1 300 salariés d'ici 2020. Ouest France, 07/06/17

 

Les Cocktails d’Adrien (Rezé, 44, agroalimentaire, 1 salarié) a créé une gamme de cocktails sans alcool surgelés prêts à consommer. Un concept innovant. Conditionnés en sachets souples de 20 ml, les cocktails doivent être plongés pendant 15 secondes sous l’eau chaude pour obtenir l’équivalent de deux verres pouvant être consommés seuls ou agrémentés d’alcool. L’innovation réside dans le fait d’obtenir le granité, cette glace pilée assez fine pour être bue à la paille. Un brevet a été déposé pour la formulation et le procédé. Ouest France, 02/06/17

 

Lemer Pax (La Chapelle-sur-Erdre, 44, biens d'équipement, 54 salariés) en partenariat avec la clinique privée Confluent a développé une unité mobile d’injection de produits ionisants qui donnent des images radios à l’échelle d’une cellule cancéreuse. L’investissement de 120 k€ environ par unité, est amorti en six mois grâce aux économies réalisées par la précision du dosage. À ce jour, 50 Posijet sont installés dans le monde. Ouest France, 22/05/17

 

Mandtis (Pornichet, 44, études et ingénierie industrielles, 2 salariés) a conçu le crampon magnétique pour fer à cheval. Il permet de remplacer facilement tous les systèmes vissés qui peuvent rouiller casser et résiste à une pression de 3,7 tonnes assure son inventeur. La commercialisation du produit est attendue pour le mois de juin. Le crampon est conçu à base de « terres rares » (métaux aux propriétés exceptionnelles). Sur le même principe, la startup commercialise déjà un embout magnétique pour éperon. Il permet au cavalier de changer l’embout sans changer l’éperon. Distingué en 2014 par un Audacity Awards, le jeune créateur, cavalier émérite, a développé sa technologie avec de gros partenaires industriels (Airbus, STX et Total). API, 22/05/17

 

Veille réalisée du 20 février au 20 avril 2017

Valneva (Saint-Herblain, 44, biotechnologies, 48 salariés) a signé un nouvel accord commercial avec la société de biotechnologies danoise Bavarian Nordic pour la production de vaccins issus du virus de la variole à l'aide de la technologie EB66 de Valneva. Ce partenariat est stratégique car il pourrait déboucher sur un programme de développement d’un vaccin en phase clinique avancée. globenewswire.com

 

Toast&moi (Rezé , 44, biens de consommation, 2 salariés) a mis au point le Toast’ap, un mini four portable conçu pour l’apéritif qui fonctionne avec un brûleur à alcool. C'est un appareil de table qui permet de chauffer les aliments, et donc à l’hôte de rester avec ses invités. Déjà 500 appareils ont été vendus. Sa fabrication est 100 % locale (Nantes, Bordeaux…) avec l’utilisation de matériaux plutôt nobles (inox, aluminium, hêtre massif). L’appareil, breveté, est vendu 179 €. D’ici trois ans, la société vise un chiffre d’affaires de 2,5 M€. actu.fr

 

Ventilairsec (Couëron, 44, biens d'équipement, 30 salariés) est lauréate de l’appel à projet “France expérimentation”. Elle a développé un système de ventilation mécanique contrôlée par insufflation. Le procédé permet de filtrer l’air atmosphérique qui rentre dans l’habitat, et ainsi d’éliminer les particules fines de pollution, et d’allergènes comme le pollen. Elle va pouvoir expérimenter son procédé dans les constructions neuves au nord et à l’est de la France où cela n’était pas possible pour des raisons réglementaires. Elle espère ainsi prouver son efficacité et s’ouvrir ensuite à de nouveaux marchés, une fois la réglementation en vigueur changée. 20 minutes

 

Alterpay (Treillières, 44, finances, 2 salariés) a développé une solution mobile d’encaissement par carte bancaire pour les professionnels nomades. Plus besoin de TPE (terminal de paiement électronique), ni de boîtier externe de lecture de carte, le smartphone suffit pour encaisser. En termes de sécurité, le système de paiement s’apparente à celui des sites web classiques. Les paiements sont automatiquement virés sur le compte du commerçant. L’application est disponible sur Android. La version iPhone doit suivre. Alterpay a été soutenue par la Région Pays de la Loire et Bpifrance. alterpay.fr

 

Éolane (Combrée, 49, industrie électrique et électronique, 3 200 salariés*) met sur le marché un capteur de mouvement destiné aux applications industrielles. Le capteur Movee, compatible avec les réseaux LoRa répond à une multitude d’usages industriels tels que la détection de chocs, la mesure d’inclinaison et d'orientation sur 3 axes, la durée d'activité/d’inactivité, le comptage d’un nombre de tours sur une roue, la détection de vibration, etc. lelectronique.com

 

Fers (Cholet, 49, traitement des déchets, 111 salariés), filiale du groupe Brangeon vient d'investir 1,5 million d'euros dans une unité de recyclage utilisant un procédé unique ayant nécessité deux ans de R&D. Ce procédé industriel sera capable de traiter les profilés AGS à rupture de pont thermique pour en retirer les composants indésirables et produire un aluminium prêt à refondre en seconde fusion. constructioncayola.com

 

Versoo (Beaucouzé, 49, traitement des déchets, 2 salariés) créée en 2010, a recyclé 50 millions de gobelets grâce à 25 000 points de collecte répartis sur tout le territoire français et le Bénélux. Les deux entrepreneurs se lancent dans la transformation des gobelets avec Nova cycle en fonctionnement avec une ligne de recyclage produisant des billes de polystyrène et de polypropylène en vue d’une réutilisation industrielle. Ce site, conçu comme un site pilote est également destiné à montrer qu’une rentabilité de la filière est possible et à encourager la duplication du modèle en France et à l’étranger. versoo.com

 

Rouchette (Le May-sur-Èvre, 49, cuir et habillement, 18 salariés) se diversifie avec une gamme maritime, une gamme de chaussant tout loisir utilisable en intérieur comme en extérieur et un bottillon avec une semelle auto nettoyante. Déjà bien implantée au sein de la distribution française spécialisée, Rouchette est aussi bien représentée dans toute l’Europe, et souhaite s’y ancrer en priorité. Déjà installée depuis 3 ans au Canada, la "petite" marque française aspire aussi à se développer dans le nord-américain. La société affiche pour l’année 2016 un chiffre d’affaires de 5 M€, (4,6 M€ en 2015). Anjoueco.fr

 

 

* effectif du groupe