Vous êtes ici : Accueil > Société > Activité et emploi > Chômage

Votre barre d'outils Augmenter la taille de la police ().Diminuer la taille de la police (grande).Augmenter les contrastes en inversant les couleurs.Supprimer l'ensemble de la personnalisation Pour imprimer le document, utilisez les fonctionnalités de votre navigateur. Pour ajouter le document à vos favoris, utilisez les fonctionnalités de votre navigateur.

Chômage

Dernière mise à jour : octobre 2020

Pays de la Loire : les premiers impacts de la crise liée au coronavirus

En Pays de la Loire, le taux de chômage atteint 6,6 % de la population active. En France métropolitaine, ce taux est de 7,0 %.

Au 2e trimestre 2020, le taux de chômage enregistre une légère baisse de 0,1 point en Pays de la Loire. Cette diminution, nettement inférieure à celle de France métropolitaine (-0,6 point), intervient dans un contexte totalement inédit de la crise liée au coronavirus. La baisse des taux de chômage est généralisée à l'ensemble des régions françaises et provient d'un fort recul du nombre de personnes sans emploi se déclarant disponibles ou en recherche active d'emploi pendant le confinement. Elle ne s'explique donc pas par une réelle amélioration de la situation sur le marché du travail. 

En Pays de la Loire, le recul du taux de chômage est moins flagrant car le poids de l'intérim en région a largement impacté le taux de chômage. en effet, les contrats intérim se sont effondrés dans la région entraînant une augmentation du nombre de chômeurs. Dans les entreprises qui n'utilisent pas ou peu l'intérim, l'ajustement s'est plutôt réalisé par une progression de l'activité partielle.

Au 2trimestre, le taux de chômage est stable ou en baisse dans les 5 départements des Pays de la Loire. Ce trimestre, la Mayenne et la Vendée sont les seuls départements de France métropolitaine, avec la Corse, à ne pas connaître de baisse du taux de chômage. Ces deux territoires affichent cependant toujours des taux de chômage particulièrement bas, les positionnant respectivement au 4e et 26e rangs des 96 départements de France métropolitaine.

En Loire-Atlantique, le taux de chômage diminue de 0,1 point ; en Sarthe et Maine-et-Loire, il baisse de 0,3 point. Les prochains mois seront décisifs quant à l'évolution de la situation sur le marché du travail dans la région.

Taux de chômage trimestriel en % de la population active
  2e trimestre 2019
 3e trimestre 20194e trimestre 2019
1er trimestre 20202e trimestre 2020
Loire-Atlantique 6,8 %
 6,9 % 6,6 %
 6,5 %6,4 %
Maine-et-Loire  7,6 % 7,6 %
 7,5 %
 7,2 %6,9 %
Mayenne  5,4 % 5,5 %
 5,4 %
 5,4 %5,4 %
Sarthe  8,3 % 8,2 %
 8,0 %
 7,9 %7,6 %
Vendée  6,4 % 6,4 %
 6,3 %
 6,2 % 6,2 %
Pays de la Loire  7,0 % 7,0 %
 6,8 %
 6,7 %6,6 %
France métropolitaine  8,2 % 8,2 %
 7,8 %
 7,6 % 7,0 %
 Source : Insee, taux de chômage localisés, données cvs en moyenne trimestrielle et taux de chômage au sens du BIT (France métrop.)
Les données du dernier trimestre sont provisoires.
  

Des taux de chômage toujours très hétérogènes dans les zones d'emploi régionales

23 zones d'emploi sont désormais répertoriées en Pays de la Loire. Deux sont nouvelles : Château-Gontier et Pornic. Deux zones sont à cheval sur deux régions : Redon et Alençon. La France compte désormais 302 zones. 

Les territoires ligériens présentent des profils socio-économiques diversifiés et les taux de chômage y sont de ce fait très variables. La zone d'emploi des Herbiers-Montaigu affiche le plus faible taux de chômage de la région, 4,3 % au 2e trimestre, et le 3e taux le plus bas de France. A l'opposé, la zone d'Angers présente le taux le plus élevé de la région, 8 %.

Dans la région, la Mayenne se distingue, tout comme les territoires d'Ancenis, Cholet et des Herbiers-Montaigu : leurs taux de chômage demeurent très faibles à ce jour, témoignant d'une forte activité économique ces dernières années. Les conséquences de la crise sanitaire que nous vivons actuellement vont impacter l'ensemble de ces territoires avec des évolutions qui seront peut-être très diverses selon les spécificités économiques des zones d'emploi. L'aéronautique est aujourd'hui le secteur le plus touché par le ralentissement économique et les conséquences sociales pourraient être lourdes dans les zones d'emploi où des entreprises liées à l'aéronautique sont implantées.

Taux de chômage par zone d'emploi

Définition : Une zone d’emploi est un espace géographique à l’intérieur duquel la majorité des actifs résident et travaillent et dans lesquels les établissements trouvent l’essentiel de la main-d’œuvre nécessaire pour occuper les emplois offerts.

Entre les 1er et 2e trimestres 2020, 8 zones d'emploi de la région affichent une progression du taux de chômage, à contre-courant de nombreuses zones en France. Il semblerait ainsi qu'une partie du territoire régional soit un peu en avance par rapport aux autres territoires de France métropolitaine et enregistre déjà les premières conséquences de la crise sanitaire sur l'économie régionale. En effet en France, seulement 22 zones d'emploi ont enregistré une hausse du taux de chômage dès le 2e trimestre, 8 se trouvent en Pays de la Loire, soit plus d'une sur trois.
Ces zones d'emploi sont parmi les plus industrialisées de la région : Les Herbiers-Montaigu, Segré-en-Anjou-Bleu, Ancenis, Cholet, Saint-Nazaire.

Évolution du taux de chômage par zone d'emploi, sur un trimestre

Le taux de chômage le plus faible enregistré depuis fin 2008 en Pays de la Loire

Au cours des dix dernières années, l'évolution du taux de chômage en France a connu une évolution en deux phases. Il a sensiblement progressé entre 2008 et 2015 puis a globalement diminué pour l'ensemble des régions françaises.
En Pays de la Loire, le plus faible niveau a été atteint au 2e trimestre 2020 avec 6,6 % de la population active sans emploi. Un tel résultat n'avait pas été obtenu depuis fin 2008, juste avant que la crise ne commence à impacter l'économie ligérienne. Ce taux de 6,6 % devrait marquer un plancher pour l'économie ligérienne, avant une remontée du taux de chômage en lien avec la dégradation de l'activité économique. 

Précédent
 Suivant
<< Population active
Intérim >>