Vous êtes ici : Accueil > Environnement > Énergie > Consommation et production d'électricité

Votre barre d'outils Augmenter la taille de la police (grande).Diminuer la taille de la police (petite).Augmenter les contrastes en inversant les couleurs.La mise en forme courante correspond à celle par défaut. Pour imprimer le document, utilisez les fonctionnalités de votre navigateur. Pour ajouter le document à vos favoris, utilisez les fonctionnalités de votre navigateur.

Consommation et production d'électricité

Dernière mise à jour : septembre 2015

Consommation d’électricité en Pays de la Loire : une évolution plus forte en Pays de la Loire qu’en France

En 2014, les particuliers, entreprises et administrations des Pays de la Loire ont consommé un peu moins de 24 000 GWh d’électricité soit une baisse de 6 % par rapport à l’année 2013. Cette baisse s’explique essentiellement en raison des températures exceptionnellement douces observées tout le long de l’année 2014.

Les taux d’évolution de la consommation d’électricité par rapport à l’année 2003 montrent que la consommation augmente plus fortement en Pays de la Loire qu’en France métropolitaine. Ceci s’explique de deux manières :

  • Le tissu économique ligérien est composé d’une part relativement plus importante d’entreprises industrielles (grandes industries, PME/PMI), consommatrices d’électricité.
  • La population ligérienne augmente, en moyenne annuelle depuis 2003, de 1 % par an, rythme supérieur à celui de la France (0,7 % par an en moyenne entre 2001 et 2005 puis 0,5 % par an entre 2007 et 2014 selon l’INSEE).
Graphique : Consommation d’électricité en Pays de la Loire (en GWh) et taux d’évolution (en % par rapport à 2003) en Pays de la Loire et en France métropolitaine

La consommation finale d’électricité de la région est portée par la consommation des PME/PMI, des particuliers et des professionnels, qui représentent 91 % de la consommation totale régionale (les grandes industries : 9 %).

Production d’électricité en Pays de la Loire : l’électricité d’origine thermique domine même si la part des énergies renouvelables est en augmentation.

La production d’électricité en Pays de la Loire s’élève à 5 400 GWh soit 22,5 % de la consommation régionale (source : RTE, bilan électrique 2014 et perspectives, Pays de la Loire).

Les sources de la production d'électricité

L’électricité produite utilise plusieurs sources d’énergie :

  • les combustibles fossiles carbonés (charbon, gaz, fioul) dont la combustion produit de la chaleur, transformée en électricité. L’électricité est dans ce cas d’origine thermique. Les combustibles utilisés consomment de la ressource qui est non renouvelable. La cogénération et l’incinération constituent des cas particuliers de production d’électricité d’origine thermique. La cogénération est une production simultanée de chaleur et d’électricité. L’incinération peut également être utilisée pour produire de l’électricité.
  • l’énergie nucléaire (énergie thermique non carbonée) qui produit aujourd’hui 85 % de la production d’électricité en France. Il n’y a pas de centrale nucléaire en Pays de la Loire.
  • les énergies renouvelables : hydraulique, éolienne, solaire, biomasse et les énergies marines.

L’essentiel de l’énergie utilisée en Pays de la Loire provient des centrales nucléaires de la région Centre.

Production d’électricité d’origine thermique

En Pays de la Loire, la production électrique est majoritairement d’origine thermique. C’est la centrale thermique EDF de Cordemais qui produit l’essentiel de l’électricité (5 048 GWh d’électricité produite en 2013 et 2 736 GWh en 2014, des « arrêts longs été » ayant été programmés d'avril à octobre 2014 ; ces arrêts ont concerné les deux unités de production au fioul). Entre 2012 et 2013, la production d’électricité d’origine thermique a diminué de 5 %.

La production d’électricité évolue en « dents de scie » depuis 2000, car la centrale thermique de Cordemais joue un rôle d’ajustement dans la production au niveau national. Elle intervient en production d’appoint avec du charbon (5 000 heures par an en moyenne) et en période de pointe (moins de 1 000 heures par an) en utilisant du fioul.

En 2014, la cogénération et l’incinération représentent 17 % de la production d’électricité d’origine thermique (10 % en 2013).

Graphique : Production d'électricité d'origine thermique en Pays de la Loire (en GWh)

L’électricité d’origine renouvelable

En 2014, la production d’électricité d’origine renouvelable représente 33 % de la production totale en Pays de la Loire soit 1 650 GWh (21 % en 2013). Jusqu'en 2007, elle était à moins de 3 %. Outre des conditions météorologiques favorables en 2014, cette progression constante depuis 2007 est liée notamment au développement des parcs éoliens et photovoltaïques qui se poursuit.

Graphique : Production d’électricité d’origine renouvelable (GWh). Part des énergies renouvelable dans la production totale d’électricité en Pays de la Loire (en %)

Jusqu’en 2005, l’énergie hydraulique est la seule source d’électricité d’origine renouvelable. Les stations hydrauliques installées en Pays de la Loire produisent moins de 20 GWh par an en moyenne et les capacités, principalement localisées en Mayenne, sont aujourd’hui pleinement exploitées. Après 2005, d’autres dispositifs utilisant les énergies renouvelables (éoliens, panneaux photovoltaïques, biogaz, biomasse) viennent compléter la production d’électricité.

En 2014, l’électricité éolienne représente 65 % de la production d’électricité d’origine renouvelable en Pays de la Loire. Cette production augmente fortement puisque celle-ci a été multipliée par 20 entre 2006 et 2014 (1 067 GWh en 2014). L'hydraulique représente 1 % et les autres énergies renouvelables représentent 34 % de la production d'électricité d'origine renouvelable régionale, dont 22 % pour l'électricité photovoltaïque. La production d'électricité photovoltaïque est passée de 5 GWh en 2008 à 364 GWh en 2014.

La puissance installée : augmentation de la puissance en éolien et photovoltaïque

En 2014, 76 % de la puissance installée concerne l’électricité d’origine thermique et 24 % pour les énergies renouvelables. 7 % de la puissance d’origine thermique est fournie par la cogénération et l’incinération dont la puissance est de 240 MW.

Tableau : Puissance installée (en MW) en Pays de la Loire en 2014

Puissance installée (MW) 2014 %
Total thermique (combustibles fossiles) 3 260 76 %
Classique (Cordemais et autres installations EDF) 3 020  
Sous obligation d'achat (cogénération, incinération…) 240  
Énergie renouvelable sous obligation d'achat 1 005 24 %
Éolien 585  
Hydraulique 11  
Autres énergies renouvelables* 409  
dont photovoltaïque 372  
Ensemble
4 265  
* : biogaz, biomasse    
    Source : EDF 2014

La puissance installée pour l’électricité d’origine thermique est relativement stable. Les variations observées s’expliquent par les équipements de cogénération et d’incinération.
Graphique : Puissance installée pour l’électricité d’origine thermique (en MW) en Pays de la Loire

Entre 2006 et 2014, la puissance maximale installée en éolien passe de 49 MW à 585 MW. La puissance totale installée en photovoltaïque a été multipliée par 36 entre 2008 et 2014. Cette puissance atteint 372 MW en 2014.
Graphique : Puissance installée pour l’électricité d’origine renouvelable (en MW)

Cette hausse de puissance s’explique principalement par la forte hausse du nombre de contrats de production d’électricité sous obligation d’achat signés entre producteurs d’électricité (particuliers, entreprises, exploitations agricoles) et EDF.

 

En Pays de la Loire, le nombre de contrats concernant l’installation de panneaux photovoltaïques augmente de manière exponentielle entre 2007 (270 contrats) et 2014 (39 000 installations). Avec une puissance moyenne de 9,5 KW en 2014, l’effet sur la puissance totale en région reste limité.

Graphique : Nombre de contrats sous obligation d’achat pour l’installation de panneaux photovoltaïques en Pays de la Loire

Le nombre de contrats sur les installations d’éoliennes passe de 6 en 2006 à 88 en 2014.
Graphique : Nombre de contrats pour la production d’électricité sous obligation d’achat en Pays de la Loire

Les projets en cours pour les Pays de la Loire : le parc éolien en mer de « Saint-Nazaire » et le parc éolien en mer des îles d'Yeu et Noirmoutier

L’État a lancé en 2011 un appel d’offres pour le développement de capacités de production d’électricité par énergie éolienne offshore (éoliennes en mer). Le lot concernant le parc de la zone de « Saint-Nazaire » a été attribué en 2012 au consortium Éolien Maritime France composé d’EDF-Energies Nouvelles, Dong Energy Power et ALSTOM. La puissance installée prévue est de 480 MW. Le parc sera composé de 80 éoliennes, espacées de 1 km entre elles, et il sera situé à plus de 12 km des côtes, sur une surface globale de 78 km². En 2016, sont prévues la construction du parc et la fabrication des composants pour une mise en service progressive à partir de 2018.

Un autre appel d’offres a été lancé en 2013 pour de nouvelles zones favorables au développement de l'éolien offshore, comprenant notamment la zone dite des « Deux Îles », au large des îles de Noirmoutier et d'Yeu. L'État a retenu en 2014 le groupement ENGIE (GDF-Suez), EDP Renewables, Neoen Marine et le fournisseur d'éolienne Areva pour le développement et l'implantation de 500 MW éoliens (62 éoliennes de 8 MW chacune). Le parc, d'une surface de 82 km², serait distant de Noirmoutier de 17 km et de l'île d'Yeu de 12 km. Après la phase de développement (2014 à 2018), ce sera la phase de construction (2019 à 2021) pour une exploitation à partir de 2021.

Note explicative

Unités de mesure, sources

L’unité utilisée pour mesurer la production ou la consommation d’électricité est le Giga Watt heure (1 GWh = 1 000 000 kWh). La puissance installée se mesure en Méga Watt (1 MW = 1 000 kW). Celle-ci donne une information sur la taille des installations.

Les informations contenues dans cette page ont été transmises par RTE (Réseaux de Transport d’Electricité) et EDF. L’électricité produite par les établissements équipés de générateurs n’entre pas ici dans le champ de l’analyse.

Téléchargement

Télécharger les données sur la consommation d'électricité, la production d'électricité et la puissance installée en Pays de la Loire (source : EDF)

En savoir plus

Données sur la production et la distribution d'électricité en France et dans les régions sur le portail statistique du site du ministère de l'Écologie, du Développement durable et de l'Énergie.

Loi du 10 février 2000

Elle définit les tarifs pratiqués par EDF pour l’achat de l’électricité produite à partir des dispositifs installés par les particuliers et les entreprises. L’électricité produite dans ce cadre est dite « sous obligation d’achat » (Commission de régulation de l'énergie, contribution au service public de l'électricité). Il s’agit d’installations utilisant d’une part, les énergies renouvelables et d‘autre part, les dispositifs de cogénération et d’incinération.