Vous êtes ici : Accueil > Environnement > Émissions de gaz à effet de serre > Émissions par secteur

Votre barre d'outils Augmenter la taille de la police (grande).Diminuer la taille de la police (petite).Augmenter les contrastes en inversant les couleurs.La mise en forme courante correspond à celle par défaut. Pour imprimer le document, utilisez les fonctionnalités de votre navigateur. Pour ajouter le document à vos favoris, utilisez les fonctionnalités de votre navigateur.

Émissions par secteur

Dernière mise à jour : mai 2015

En 2012 les émissions de gaz à effet de serre (GES) en Pays de la Loire s'élèvent à environ 33 millions de tonnes équivalent CO2. Elles ont diminué de l'ordre de 5 % sur la région (les émissions par habitant sont en diminution de 8 %) entre 2008 et 2012.

Les consommations d'énergie représentent 65 % des émissions de GES de la région.  Les 35 % des émissions restantes sont d'origine non énergétique, liées à l'élevage et aux cultures, aux procédés industriels, à l'utilisation de solvants, peintures, composés fluorés et autres.

Les substances inventoriées sont les 6 gaz à effet de serre pris en compte dans le protocole de Kyoto : dioxyde de carbone (CO2), méthane (CH4), protoxyde d'azote (N2O), les deux familles de substances halogénées, hydrofluocarbures (HFC) et perfluocarbures (PFC), ainsi que l'hexafluorure de soufre (SF6).  À partir de 2013, le trifluorure d'azote (NF3) est aussi pris en compte.

Tableau : Évolution des émissions par secteur d'activité 2008-2012 (en kteqCO2)
Secteurs 2008 2012 Évolution (%)
Agricole 10 160 9 479 -7 %
Transports routiers 8 057 7 817 -3 %
Énergie 6 056 7 091 +17 %
Industrie 4 265 3 398 -20 %
Résidentiel 3 903 2 971 -24 %
Tertiaire 1 742 1 674 -4 %
Transports hors trafic routier 125 134 +7 %
Ensemble 34 307 32 563 -5 %

 Source : Air Pays de la Loire - Basemis, résultats de l'inventaire 2012 et évolution 2008 à 2012 - décembre 2014

L'agriculture et les transports routiers sont les deux secteurs dont les émissions sont les plus importantes avec, en 2012, respectivement 29 % et 23 % des émissions régionales. L'élevage représente la majeure partie des émissions du secteur agricole (71 %). La culture représente 21 % et les chaudières et tracteurs 8 %. Le secteur de l'énergie (regroupant la production d'électricité, le raffinage, la compression et la distribution des combustibles, le chauffage urbain) représente 22 % du total régional des émissions de gaz à effet de serre, l'industrie 10 %, le résidentiel 9 %, le tertiaire 5 % et les transports hors trafic routier 0,4 %.

Les émissions de GES des secteurs de l'agriculture, des transports routiers, du secteur résidentiel, du tertiaire et de l'industrie diminuent en 2012 par rapport à 2008 ; celles du secteur de l'énergie et des transports hors trafic routier augmentent.

Tableau : Répartition des émissions de GES pour chaque gaz par secteur en 2012 (en % de PRG)
Secteurs CO2 CH4 N2O HFC PFC SF6
Agricole 9 % 46 % 45 % -
-
-
Transports routiers 94 % <1 % <1 % 5 %  - -
Énergie 98 % <1 % <1 % -
 - <1 %
Industrie 78 % 8 % 8 % 6 % -
-
Résidentiel 89 % 2 % 1 % 8 % -
-
Tertiaire 76 % <1 % <1 % 23 % -
-
Transports hors trafic routier 99 % <1 % <1 % -
-
-
Ensemble 67 % 15 % 15 % 4 % 0 % <1 %
 Source : Air Pays de la Loire - Basemis, résultats de l'inventaire 2012 et évolution 2008 à 2012 - décembre 2014

 

Le dioxyde de carbone (CO2) est émis par tous les secteurs d'activité, les autres gaz sont spécifiques à un ou deux secteurs :

  • le méthane (CH4) et le protoxyde d'azote (N2O) proviennent pour plus de 90 % de l'agriculture et la sylviculture, et plus particulièrement des phénomènes de rumination et d'oxydation,
  • les HydroFluoroCarbures sont pour majorité (31 %) issus du résidentiel et tertiaire (agent de propulsion pour les aérosols, solvants, fluides réfrigérants).
Tableau : Répartition des émissions de CO2 par secteur en 2012
Secteurs CO2 en kteqCO2 en %
Agricole 853 4 %
Transports routiers 7 348 34 %
Énergie 6 949 32 %
Industrie 2 650 12 %
Résidentiel 2 644 12 %
Tertiaire 1 272 6 %
Transports hors trafic routier 1 0 %
Ensemble 21 717 100 %
 Source : Air Pays de la Loire - Basemis, résultats de l'inventaire 2012 et évolution 2008 à 2012 - décembre 2014

 

Les émissions de CO2 en Pays de la Loire sont à l'origine d'environ 2/3 des émissions de gaz à effet de serre totales de la région (67 %). Les transports routiers et le secteur de l'énergie sont les principaux secteurs émetteurs de CO2.

 

Tableau : Répartition des émissions de GES par secteur et par département en kteqCO2 en 2012
  Département
Secteurs 44 49 53 72 85 Ensemble
Agricole 1 840 1 938 2 311 1 298 2 093 9 479
Transports routiers 2 975 1 529 560 1 392 1 361 7 817
Énergie 6 615 99 52 312 14 7 091
Industrie 751 400 1 513 353 381 3 398
Résidentiel 975 675 281 497 542 2 971
Tertiaire 609 374 147 268 276 1 674
Transports hors trafic routier 108 3 2 6 15 134
Ensemble 13 873 5 018 4 866 4 126 4 682 32 563
 Source : Air Pays de la Loire - Basemis, résultats de l'inventaire 2012 et évolution 2008 à 2012 - décembre 2014

 

En 2012, les émissions régionales de gaz à effet de serre sont d'environ 33 millions de tonnes équivalent CO2. La Loire-Atlantique représente 43 % des émissions de la région, soit près du triple de chacun des autres départements. Les émissions dans les autres départements représentent en moyenne 14 % des émissions totales.

En Loire-Atlantique la moitié des émissions proviennent du secteur de l'énergie (centrale de Cordemais et raffinerie de Donges). C'est le seul département dont les émissions augmentent (+1 %) par rapport à 2008 en raison de ce secteur, très présent en Loire-Atlantique, dont les émissons ont augmenté de 22 % entre 2008 et 2012, suite principalement à l'augmentation de la consommation de charbon (houille) de la centrale électrique de Cordemais.

En Maine-et-Loire, 39 % des émissions proviennent du secteur agricole et 30 % des transports routiers.

En Mayenne, l'industrie est le deuxième secteur émetteur, derrière le secteur agricole, du fait du domaine des minéraux non métalliques et matériaux de construction (cimenteries).

La Sarthe est le département le moins émetteur, et plus spécifiquement pour l'industrie et l'agriculture.

La Vendée est le département le plus émetteur pour le secteur agricole.