Vous êtes ici : Accueil > Conjoncture > Marché du travail > Demandeurs d'emploi

Votre barre d'outils Augmenter la taille de la police (grande).Diminuer la taille de la police (petite).Augmenter les contrastes en inversant les couleurs.La mise en forme courante correspond à celle par défaut. Pour imprimer le document, utilisez les fonctionnalités de votre navigateur. Pour ajouter le document à vos favoris, utilisez les fonctionnalités de votre navigateur.

Demandeurs d'emploi

Croissance du nombre de demandeurs d'emploi de catégorie A

  • Fin mai 2017, le nombre de demandeurs d'emploi de catégorie A progresse de 0,9 % sur trois mois, soit 1 520 inscrits supplémentaires. À titre de comparaison, ce nombre augmente de 0,9 % en France métropolitaine.
  • À l'échelle départementale, les évolutions du nombre de demandeurs d'emploi en catégorie A se situent entre -0,3 % en Vendée et +1,7 % en Maine-et-Loire pour les évolutions sur trois mois.
  • Le nombre de demandeurs d'emploi de catégorie A, B et C s'établit à 315 380 inscrits à la fin mai 2017. Ce nombre reste stable sur trois mois (soit -80 personnes).

Catégories des demandeurs d'emploi tenus de faire des actes positifs de recherche d'emploi,
A : sans emploi,
B : ayant exercé une activité de moins de 78 heures au cours du mois,
C : ayant exercé une activité de plus de 78 heures au cours du mois.

Note méthodologique : Pôle emploi privilégie désormais l’analyse de ces chiffres sur trois mois afin d’obtenir une information sur la tendance.

Diminution du nombre de demandeurs d'emploi de longue durée

  • Le nombre de demandeurs d'emploi en catégorie A, B et C inscrits depuis plus d'une année diminue de 0,7 % sur un an. À l'inverse, les inscrits depuis moins d'un an augmentent de 3,5 % sur un an.

Taux de chômage le plus faible depuis 2012

  • Au premier trimestre 2017, le taux de chômage baisse de 0,4 point dans les Pays de la Loire et s’établit à 8,0 % de la population active, soit le niveau le plus bas depuis le deuxième trimestre 2012.
  • La région enregistre le plus faible taux de chômage, devant la Bretagne (8,1 %), l'Auvergne-Rhône-Alpes (8,3 %) et l’Île-de-France (8,3 %).
  • À l'échelle départementale, la Sarthe affiche le taux de chômage le plus élevé (9,2 %) de tous les départements de la région. Il reste cependant inférieur à la moyenne nationale.
Tableau : Évolution du taux de chômage par département (en pourcentage)