Vous êtes ici : Accueil > Conjoncture > Marché du travail > Demandeurs d'emploi

Votre barre d'outils Augmenter la taille de la police (grande).Diminuer la taille de la police (petite).Augmenter les contrastes en inversant les couleurs.La mise en forme courante correspond à celle par défaut. Pour imprimer le document, utilisez les fonctionnalités de votre navigateur. Pour ajouter le document à vos favoris, utilisez les fonctionnalités de votre navigateur.

Demandeurs d'emploi

Diminution du nombre de demandeurs d’emploi de catégorie A

  • En région, le nombre de demandeurs d’emploi de catégorie A diminue de 0,4 % sur trois mois (soit -650 inscrits). La tendance est également orientée à la baisse sur une période d’un an (-4,6 %). Ces évolutions sont conformes à la tendance nationale : -0,3 % sur trois mois (-2,5 % sur un an). 
  • À l’échelle départementale, les évolutions du nombre de demandeurs d’emploi de catégorie A se situent entre -1,4 % en Mayenne et +0,7 % dans la Sarthe. 
  • Le nombre de demandeurs d’emploi pour les catégories A, B et C progresse de 0,4 % sur trois mois (+0,5 % en France métropolitaine).

Catégories des demandeurs d'emploi tenus de faire des actes positifs de recherche d'emploi,
A : sans emploi,
B : ayant exercé une activité de moins de 78 heures au cours du mois,
C : ayant exercé une activité de plus de 78 heures au cours du mois.

Note méthodologique : Pôle emploi privilégie désormais l’analyse de ces chiffres sur trois mois afin d’obtenir une information sur la tendance.

Diminution du nombre de demandeurs d’emploi de longue durée

  • Dans les Pays de la Loire, sur trois mois, le nombre de demandeurs d’emploi inscrits en catégories A,B et C depuis un an ou plus diminue de 0,8 % sur trois mois tandis que celui des inscrits depuis moins d’un an progresse de 1,4 %.

Taux de chômage le plus faible parmi l’ensemble des régions françaises

  • Selon l’Insee, au troisième trimestre 2016, le taux de chômage en Pays de la Loire atteint 8,5 %, soit le niveau le plus modéré parmi l’ensemble des régions françaises. Sur une période d’un an, il est en diminution de 0,6 point, atteignant ainsi son plus faible niveau depuis 2012.
  • À l’échelle des départements ligériens, il existe des disparités. Au troisième trimestre 2016, la Mayenne (6,8 %) et la Vendée (8,0 %) affichent les taux de chômage les plus faibles. À l’opposé, la Sarthe atteint le niveau le plus élevé (9,7 %).
Tableau : Évolution du taux de chômage par département (en pourcentage)