Vous êtes ici : Accueil > Économie > Innovation et recherche > Effectifs de R&D

Votre barre d'outils Augmenter la taille de la police (grande).Diminuer la taille de la police (petite).Augmenter les contrastes en inversant les couleurs.La mise en forme courante correspond à celle par défaut. Pour imprimer le document, utilisez les fonctionnalités de votre navigateur. Pour ajouter le document à vos favoris, utilisez les fonctionnalités de votre navigateur.

Effectifs de R&D

Dernière mise à jour : mai 2019

De plus en plus de chercheurs dans les entreprises ligériennes

Le personnel de R&D inclut les chercheurs et les collaborateurs qui assurent les fonctions « d'appui à la recherche » dans les laboratoires et institutions de recherche.

Entre 2009 et 2016, en Pays de la Loire, les effectifs de R&D ont augmenté de 19 % dans le secteur privé et de 11 % dans le secteur public. Sur la même période, la Dépense Intérieure de R&D* c'est-à-dire le budget de la recherche publique a augmenté de 44 %.  

En 2016, les effectifs de R&D en Pays de la Loire représentent 3,4 % des effectifs nationaux. En presque 20 ans, la région a gagné près de 1 point, ses effectifs passant de 2,6 %  à 3,4 % du personnel de R&D national. Toutefois, cette part reste inférieure aux poids démographique et économique de la région : les Pays de la Loire représentent 5,8 % de la population française et le PIB ligérien, 5,1 % de la richesse nationale.

 * La Dépense Intérieure de R&D ou DIRD correspond aux sommes engagées pour réaliser des travaux de R&D sur un territoire donné.

Répartition des effectifs de R&D rémunérés des administrations et des entreprises (en équivalent temps plein)

  Effectifs en équivalent temps plein recherche  
Années Entreprises Administrations Ensemble Pays de la Loire France entière Part régionale/France
2009 (1)7 749 4 979 12 728 387 848
3,3 %
2010 (2) 7 968 4 914 12 883 397 756 3,2 %
 2011 8 4315 010 13 441 402 492 3,3 %
20128 543
5 250
13 793
411 780
3,3 %
2013 8 6625 181
13 843416 6863,3 %
 2014 (3)
 8 735 5 592 14 327 423 903 3,4 %
2015
 8 586 5 435 14 021 426 428 3,3 %
2016 (4)
 9 2535 527  14 780 431 056 3,4 %
     Source : MESRI - SIES

(1) données révisées afin d'être comparables à 2010.

(2) changements méthodologiques pour les administrations, données définitives : les moyens consacrés à la R&D des ministères et certains organismes publics ont fait l'objet d'une nouvelle méthode d'évaluation qui a conduit à mieux distinguer leur activité de financeur. Cela implique une révision à la baisse de l'estimation de la DIRD des administrations de l'ordre de 1 Md€ (dont 850 M€ pour la défense) et des effectifs de 6 000 ETP (dont 3 500 ETP pour la défense).

(3) la rupture de série en 2014 est due, pour les CHU , à une meilleure prise en compte des personnels effectuant des travaux de R&D au sein de ces établissements. En conséquence, la DIRD s'accroît également fortement.

(4) données semi-définitives.  

Au cours des 5 dernières années, les dépenses de R&D de la région ont progressé plus rapidement dans le secteur public que dans le privé. Dans les entreprises, les dépenses liées à la R&D augmentent plus vite en Pays de la Loire qu'en moyenne en France : +16 % contre +12 %. Ce phénomène est encore plus marqué dans le secteur public avec une hausse des DIRD de 39 % en Pays de la Loire et de 6 % en moyenne en France.

S'agissant des effectifs, en Pays de la Loire, les évolutions sont identiques dans les secteurs privé et public : +10 %. En France, sur cette même période, les effectifs progressent moins rapidement qu'en Pays de la Loire : +7 % dans le public comme dans le privé.

Ainsi, avec 10 % de croissance des effectifs de personnels de R&D dans le privé, les Pays de la Loire font partie des régions les plus dynamiques de France : au 2e rang juste derrière la région PACA. S'agissant des effectifs du secteur public, les Pays de la Loire se classent au 5e rang des régions. 

Évolution comparée de la DIRD et des effectifs de R&D des secteurs public et privé entre 2011 et 2016 en Pays de la Loire (en ETP)
  Évolution 2011-2016
  privé public ensemble
DIRD 16 % 39 % 24 %
Effectifs R&D 10 % 10 % 10 %
 Source : MESRI - SIES

Une progression de plus de 20 % des chercheurs dans les administrations en 7 ans

En Pays de la Loire, au sein des administrations, les chercheurs représentent 65 % des personnes travaillant dans la recherche et le développement : une proportion similaire à celle constatée en France (66 %). Les 35 % restant sont les personnels de soutien à la recherche : les techniciens, qui exécutent des tâches scientifiques sous le contrôle des chercheurs, les ouvriers qualifiés ou non qui participent à l'exécution des projets de R&D ou qui y sont directement associés et le personnel de bureau et de secrétariat qui participe à l'exécution des projets de R&D.

 

Dans le secteur public, entre 2009 et 2016, les effectifs de chercheurs ont progressé de 23 % en Pays de la Loire. En France, sur cette même période, le nombre de chercheurs s'accroît moins rapidement : +16 %. Les Pays de la Loire font partie des deux premières régions de France avec Auvergne-Rhône-Alpes où la progression du nombre de chercheurs est la plus forte. Sur cette même période, les personnels de soutien sont en baisse de 6 % en Pays de la Loire, une réduction deux fois plus forte qu'au niveau national.

Une concentration de la recherche dans les entreprises de moins de 250 salariés

En Pays de la Loire, les effectifs de chercheurs se concentrent dans les entreprises de moins de 250 salariés : 44,7 % des effectifs totaux. Cette proportion est bien supérieure à celle constatée en moyenne en France (32,2 %). A contrario, 31,6 % des chercheurs travaillent dans des entreprises de plus de 1 000 salariés, une part nettement plus faible qu'en moyenne en France : un chercheur sur deux travaille dans une entreprise de plus de 1 000 salariés au niveau national.

Cette répartition des chercheurs dans les entreprises ligériennes s'explique par le tissu économique régional : une forte proportion d'entreprises de moins de 250 salariés et des grandes entreprises souvent axées sur des activités manufacturières à faible intensité technologique en particulier l'agroalimentaire.

De plus, les Pays de la Loire ont moins bénéficié que d'autres régions françaises de l'implantation historique d'entreprises et d'établissements de recherche dans des secteurs soutenus par des politiques publiques : nucléaire, armement, transports ferroviaires...


  Moins de 250 salariés
 De 250 à moins de 500 salariés De 500 à moins de 1 000 salariés Au moins 1 000 salariés
Pays de la Loire 44,7 % 13,1 % 10,5 % 31,6 %
France
32,2 %
 8,5 %9,2 %
50,2 %
   Source : MESRI-SIES

Les chercheurs du secteur public

Dans le secteur public, sont identifiés comme chercheurs :

  • les personnels titulaires de la fonction publique des corps de directeurs de recherche, professeurs des universités, chargés de recherche et maîtres de conférence ;
  • les personnels non titulaires recrutés à un niveau équivalent aux corps ci-dessus ;
  • les ingénieurs de recherche et les corps équivalents ;
  • les bénéficiaires de financements pour conduire une thèse (doctorats financés) ;
  • les personnels sous statut privé (par exemple dans les EPIC) dont les fonctions sont équivalentes à celles des personnels fonctionnaires ;
  • les attachés temporaires d'enseignement et de recherche (ATER).