Vous êtes ici : Accueil > Économie > Pêche et aquaculture > Emplois dans la pêche maritime & l'aquaculture

Votre barre d'outils Augmenter la taille de la police (grande).Diminuer la taille de la police (petite).Augmenter les contrastes en inversant les couleurs.La mise en forme courante correspond à celle par défaut. Pour imprimer le document, utilisez les fonctionnalités de votre navigateur. Pour ajouter le document à vos favoris, utilisez les fonctionnalités de votre navigateur.

Emplois dans la pêche maritime & l'aquaculture

La pêche maritime

La pêche maritime est une activité historique et emblématique de la région des Pays de la Loire avec deux départements littoraux dynamiques : La Loire-Atlantique et la Vendée. On y trouve un équilibre de l'activité de pêche avec une part importante de petite pêche côtière et de chalutage, et une activité de mareyage et de transformation développée.

Tableau 1 : Nombre d'emplois dans la pêche (marins-pêcheurs) en Pays de la Loire, par genre

Département Genre 2011
Loire-Atlantique Grande pêche et pêche au large 164
  Pêche côtière 89
  Petite pêche 240
  Ensemble 493
Vendée Grande pêche et pêche au large 238
  Pêche côtière 190
  Petite pêche 307
  Ensemble 735
     
Pays de la Loire Grande pêche et pêche au large 402
  Pêche côtière 279
  Petite pêche 547
  Ensemble 1 228
   Source : DIRM-NAMO

Graphique : Évolution des effectifs de marins-pêcheurs en Pays de la Loire

 

Source : DIRM-NAMO
Tableau 2 : Répartition des effectifs à la pêche, par âge et par genre, en Pays de la Loire (2011)
  Âge      
Genre - 20 ans 21 à 30 ans 31 à 40 ans 41 à 50 ans 51 à 60 ans + 60 ans Total Part en %
Petite pêche 17 76 121 215 93 25 547 45 %
Pêche côtière 9 50 57 120 40 3 279 23 %
Pêche au large 11 64 86 140 69 1 371 30 %
Grande pêche 0 8 4 11 7 1 31 3 %
Ensemble 37 198 268 486 209 30 1 228 100 %
Part en % 3 % 16 % 22 % 40 % 17 % 2 % 100 %  
Source : DIRM-NAMO

L'aquaculture marine

L'aquaculture comprend l'élevage de coquillages comestibles (conchyliculture) et l'élevage de poissons (pisciculture) soit en eau de mer, soit en eau douce.

La conchyliculture représente l'activité dominante de l'aquaculture de la région qui bénéficie de nappes souterraines d'eau salée très riche en plancton. Les entreprises sont surtout orientées vers l'activité ostréicole (huîtres creuses) et dans une moindre mesure mytilicole (moule edulis).

Au niveau national, un hectare sur six d'élevage mytilicole est localisé sur le littoral ligérien.

Tableau 3 : Nombre d'emplois dans la conchyliculture en Pays de la Loire (2010)

 

Emplois permanents* 912
Emplois saisonniers 643
Ensemble 1 555
Source : enquête aquaculture 2010 - DPMA/BSPA - DIRM-NAMO
*dont temps complet : 646

 

Concernant les activités piscicoles, l'élevage piscicole a pour « entreprise phare » France-Turbot, implantée à Noirmoutier depuis 1987. Toutefois, faisant face à des problèmes de marché vers l'Asie, l'entreprise s'est diversifiée dès 2006 vers l'ostréiculture. Une autre entreprise possède également un élevage de turbots à Noirmoutier.

Il existe une ferme de productions d'alevins de dorades à La Faute-sur-Mer (85). Enfin, deux unités de production de microalgues sont installées à Bouin (85) et Assérac (44).

Précédent 
<< Coût du carburant  
  

Définitions

Chalutage : cette action désigne le chalutier traînant son filet : le chalut. On distingue le chalutage :

  • pélagique lorsqu'il s'agit de pêcher des poissons bleus (tels que le thon, maquereau, sardine, anchois) en haute mer,
  • de fond pour la pêche des poissons blancs dans les profondeurs.

Mareyage : activité du mareyeur qui est le premier acheteur des produits de la pêche en vue de leur commercialisation pour la consommation humaine.