Vous êtes ici : Accueil > Économie > Agriculture > Production agricole bio

Votre barre d'outils Augmenter la taille de la police (grande).Diminuer la taille de la police (petite).Augmenter les contrastes en inversant les couleurs.La mise en forme courante correspond à celle par défaut. Pour imprimer le document, utilisez les fonctionnalités de votre navigateur. Pour ajouter le document à vos favoris, utilisez les fonctionnalités de votre navigateur.

Production agricole bio

Dernière mise à jour : mai 2016

Une diversité de productions en bio, à l'image de l'agriculture régionale

En Pays de la Loire, terre d'élévage, plus de la moitié des exploitations en agriculture biologique sont à orientation animale. Les exploitations bovines (lait, viande) représentent à elles seules un tiers de l'ensemble des exploitations certifiées ou en conversion. 35% des exploitations bio de la région sont à orientation végétale, avec des spécialisations dans la production de légumes, la viticulture, la production de fruits,...

Du fait de la prédominance des exploitations animales, bovines en particulier, 71 % des surfaces en bio ou en conversion sont fourragères.

Un tiers des exploitations bio à orientation bovine en Pays de la Loire

Parmi les 2 093 exploitations bio de la région en 2014, plus de la moitié sont à orientation animale (53%). L'élevage bovin (lait, viande) est la première orientation de production, avec 34 % des exploitations bio. Cette spécialisation bovine est marquée en Loire-Atlantique et en Mayenne, où le taux s'élève à 45 % ou plus.

En 2014, 393 exploitations bio sont spécialisées bovins lait. 4,9 % des vaches laitières de la région sont en bio ou en conversion. Avec presque la moitié du cheptel ligérien, la Loire-Atlantique est le département leader en production laitière bio. 293 exploitations bio ont une spécialisation bovins viande. 4,9 % des vaches allaitantes de la région sont en bio ou conversion. 60 % du cheptel se situe en Loire-Atlantique et en Maine-et-Loire.

Sur l’ensemble du cheptel, les parts bio des poules pondeuses et des brebis de la région sont les plus élevées : respectivement 11,8 % et 14,8 %. Près des deux tiers des poules pondeuses bio sont élevées en Vendée et en Sarthe. 2,4 % des m2 de volailles de chair de la région sont en bio.

Bien que l'activité porcine bio reste marginale (1,8 % de truies bio sur l’ensemble des truies), les Pays de la Loire sont la première région française pour ce type de production.

En 2014, le cheptel bio est en croissance pour l’ensemble des productions (+ 4,3 %) par rapport à 2013.
Tableau : Cheptel certifié bio (ou en conversion) en Pays de la Loire
  2012   2013 2014
Têtes Cheptel bio Part du bio sur l'ensemble Cheptel bio Part du bio sur l'ensemble Cheptel bio Part du bio sur l'ensemble
Poulets de chair 2 843 413 nc 2 630 031 nc 2 706 783 nc
Poules pondeuses 647 900 11,8 % 608 100 10,7 % 670 880 11,8 %
Vaches laitières 24 564 4,9 % 25 407 4,8 % 26 106 4,9 %
Vaches viande 19 530 4,5 % 19 974 4,6 % 21 373 4,9 %
Brebis 13 264 13,7 % 12 854 14,0 % 13 398 14,8 %
Chèvres 4 690 4,3 % 4 965 4,8 % 5 398 5,2 %
Truies 1 900 1,4 % 1 910 1,4 % 2 284 1,8 %
Ensemble 3 555 261 ns 3 303 241 ns 3 446 222 ns
   Source : d'après ORAB / Agreste (sauf Poulets de chair, Agence Bio)

Une forte part du bio dans le végétal spécialisé

En Pays de la Loire, les surfaces fourragères (praires permanentes, temporaires ou autres fourrages) représentent 71 % du total des surfaces bio, les grandes cultures 22 %. 2,5 % des surfaces bio de la région sont consacrées à la vigne, 1,7 % aux légumes et 0,8 % aux fruits. Ce profil varie toutefois selon les départements, en fonction de leurs spécialisations de production. En Loire-Atlantique, à forte orientation bovine, les surfaces fourragères couvrent 81 % de la superficie en bio. En Vendée, les grandes cultures représentent 32 % de la surface certifiée. En Maine-et-Loire, où 21 % des exploitations bio sont spécialisées dans la viticulture, 7 % de la surface bio est en vignes.

Le bio est particulièrement développé dans la production de légumes : 21,4 % des hectares en légumes secs et 13,2 % des hectares en légumes frais sont certifiés. La part des surfaces bio atteint 11,3 % dans la production de fruits et 8,7 % dans la viticulture. Elle est de 7,0 % pour les surfaces fourragères et de 3,1 % pour les grandes cultures.

En 2014, les surfaces cultivées en mode biologique augmentent (+ 4,1 %), pour toutes les catégories de production, par rapport à 2013. Les surfaces fourragères passent de 79 900 ha à 83 200 ha (+4,1 %), les surfaces des grandes cultures augmentent de 830 ha (+3,3 %). Les surfaces en légumes et en fruits progressent respectivement d'environ 9 % et 15 %. Le développement est prononcé pour les semences, qui représentent toutefois peu en superficie.

Tableau : Surfaces certifiées bio (ou en conversion) en Pays de la Loire (en hectares)
  2012   2013 2014
Type de culture Surface cultivée en mode biologique en % de la surface totale consacrée au type de culture Surface cultivée en mode biologique en % de la surface totale consacrée au type de culture Surface cultivée en mode biologique en % de la surface totale consacrée au type de culture
Grandes cultures 24 626 3,1% 25 279 3,2% 26 109 3,1%
dont céréales et mélanges céréaliers et protéagineux 21 014 nc 21 614 nc 22 454 nc
dont oléagineux 1 148 nc 1 517 nc 1 305 nc
dont protéagineux 2 463 nc 2 149 nc 2 350 nc
Surfaces fourragères 78 766 6,3 % 79 889 6,4 % 83 176 7,0 %
Légumes 1 791 12,6 % 1 845 12,7 % 2 004 14,1% (1)
Fruits 814 8,5 % 843 10,1 % 969 11,3 %
Vignes 2 698 7,9 % 2 872 8,5 % 2 895 8,7 %
PPAM* 185 nc 152 nc 178 nc
Semences 152 nc 170 nc 266 nc
Ensemble 109 032 5,2 % 111 050 5,3 % 115 597 5,6 %
*Plantes à Parfum, Aromatiques et Médicinales        
(1) légumes frais (13,2 %) et légumes secs (21,8 %)    Source : d'après ORAB
Graphique : Surfaces certifiées bio (ou en conversion) en hectares (en 2014)
 
Graphique : Part des surfaces bio (ou en conversion) dans l'ensemble des surfaces cultivées, selon les cultures, en 2013 et 2014