Vous êtes ici : Accueil > Société > Santé > Médecins : effectifs et densité

Votre barre d'outils Augmenter la taille de la police (grande).Diminuer la taille de la police (petite).Augmenter les contrastes en inversant les couleurs.La mise en forme courante correspond à celle par défaut. Pour imprimer le document, utilisez les fonctionnalités de votre navigateur. Pour ajouter le document à vos favoris, utilisez les fonctionnalités de votre navigateur.

Médecins : effectifs et densité

Dernière mise à jour : août 2017

Médecins généralistes libéraux

En 10 ans, légère augmentation des effectifs (+3 %) mais forte progression du nombre de médecins généralistes libéraux de 55 ans et plus

Tableau : Effectif et densité de médecins généralistes libéraux par département (2014)
  en 2014
Variation des effectifs depuis 2004
Département Effectif Densité*
Loire-Atlantique 1 096 82 + 8,7 %
Maine-et-Loire 683 85 + 5,9 %
Mayenne 206 67 - 2,4 %
Sarthe 387 68 - 5,4 %
Vendée 486 73 - 3,2 %
Pays de la Loire 2 858 77 + 3,0 %
 Source : ameli.fr - données Cnamts, Snir
*nombre de médecins pour 100 000 habitants

Le Maine-et-Loire est le département des Pays de la Loire ayant la densité de médecins généralistes libéraux la plus forte de la région, avec 85 médecins pour 100 000 habitants en 2014 (France métropolitaine : 82 pour 100 000 habitants). La Mayenne a la plus faible densité de la région (67 pour 100 000 habitants).

Le nombre d'effectifs dans la région a progressé de 3 % entre 2004 et 2014. Le nombre de médecins a augmenté en Loire-Atlantique et dans le Maine-et-Loire sur cette période, il a diminué en revanche dans les trois autres départements.

En 2014, près d'un médecin généraliste libéral sur deux est âgé de 55 ans ou plus ; il y a 10 ans un médecin sur quatre était recensé dans cette tranche d'âge.

Carte : Distribution du nombre d'omnipraticiens en Pays de la Loire, par EPCI au 01/01/2015)

Les indicateurs de la BPE (Base permanente des équipements) portent sur les praticiens exerçant leur activité principale en libéral (en cabinet individuel ou de groupe ou de société). Les médecins fonctionnaires et les médecins salariés exerçant en établissement sanitaire par exemple ne sont donc pas comptabilisés.

(Source : Insee)

Médecin omnipraticien :

Cette cagérorie comprend les médecins généralistes, y compris les médecins non-spécialistes ayant une compétence particulière (acupuncteurs, homéopathes, allergologues, gynécologues...).

(Source : Insee)


De plus en plus de femmes médecins généralistes

Tableau : Évolution de la part de femmes médecins généralistes libéraux exclusifs en Pays de la Loire
  2012 2013 2014
Loire-Atlantique 39 % 41 % 43 %
Maine-et-Loire 35 % 36 % 38 %
Mayenne 28 % 30 % 33 %
Sarthe 27 % 30 % 30 %
Vendée 31 % 32 % 33 %
Pays de la Loire 35 % 36 % 38 %
France métropolitaine 33 % 34 % 35 %
 Source : ecosanté.fr - données : DREES/ASIP-Santé, répertoire RPPS
La part régionale de femmes médecins généralistes libéraux exclusifs est plus élevée (38 %) que celle de France métropolitaine (35 %) en 2014. En Pays de la Loire, c'est en Loire-Atlantique qu'elle est la plus importante avec 43 %. En Sarthe, qui détient la part la moins élevée, elle est seulement de 30 %.

Médecins spécialistes libéraux

Entre 2004 et 2014, la région enregistre une augmentation du nombre de spécialistes, notamment des ophtalmologues

Tableau : Effectif et densité de médecins spécialistes libéraux par département en Pays de la Loire 
  en 2014
Variation des effectifs depuis 2004
Département Effectif Densité*
Loire-Atlantique 1 073 80 + 11,7 %
Maine-et-Loire 556 69 + 11,0 %
Mayenne 128 41
+ 1,6 %
Sarthe 333 58 + 1,2 %
Vendée 291 44 + 6,6 %
Pays de la Loire 2 381 65 + 8,7 %
France métropolitaine 54 164 85 + 1,6 %
 Source : ameli.fr - données Cnamts, Snir
*nombre de médecins pour 100 000 habitants

Entre 2004 et 2014, le nombre de spécialistes libéraux a augmenté de près de 9 % en Pays de la Loire (+2 % en France métropolitaine), et particulièrement dans les départements de Loire-Atlantique (+12 %) et du Maine-et-Loire (+11 %).

Toutefois, en 2014, la densité de spécialistes libéraux est plus élevée en France métropolitaine (85 spécialistes pour 100 000 habitants) qu'en région (65 pour 100 000 habitants).

Tableau : Effectif et densité d'ophtalmologues libéraux par département en Pays de la Loire
  en 2014 Variation des effectifs depuis 2004
Département Effectif Densité*
Loire-Atlantique 128 9,5 + 28,0 %
Maine-et-Loire 51 6,3 + 15,9 %
Mayenne 14 4,5 + 16,7 %
Sarthe 29 5,1 + 3,6 %
Vendée 32
4,8 + 14,3 %
Pays de la Loire 254 6,9 + 19,8 %
France métropolitaine 4 668 7,3 + 2,0 %
 Source : ameli.fr - données Cnamts, Snir
*nombre de médecins pour 100 000 habitants
 
Tableau : Effectif et densité de chirurgiens-dentistes libéraux par département en Pays de la Loire 
  en 2014
Variation des effectifs depuis 2004
Département Effectif Densité*
Loire-Atlantique 766 57,0 + 0,0 %
Maine-et-Loire 351 43,6 - 4,6 %
Mayenne 109 35,3 - 5,2 %
Sarthe 188 32,9 - 17,5 %
Vendée 298 44,9 + 4,6 %
Pays de la Loire 1 712 46,4 - 2,8 %
France métropolitaine 33 957 53,1 - 7,4 %
 Source : ameli.fr - données Cnamts, Snir
*nombre de médecins pour 100 000 habitants
 
Tableau : Effectif et densité de psychiatres libéraux par département en Pays de la Loire 
  en 2014
Variation des effectifs depuis 2004
Département Effectif Densité*
Loire-Atlantique 114 8,4 + 2,7 %
Maine-et-Loire 65 8,1 - 3,0 %
Mayenne 18 5,8 + 5,9 %
Sarthe 30 5,3 - 16,7 %
Vendée 20 3,0 - 23,1 %
Pays de la Loire 247 6,7 - 3,9 %
France métropolitaine 6 022 9,4 - 6,0 %
 Source : ameli.fr - données Cnamts, Snir
*nombre de médecins pour 100 000 habitants