Vous êtes ici : Accueil > Conjoncture > Zoom > Prospective mécanique et matériaux (CDM)

Votre barre d'outils Augmenter la taille de la police (grande).Diminuer la taille de la police (petite).Augmenter les contrastes en inversant les couleurs.La mise en forme courante correspond à celle par défaut. Pour imprimer le document, utilisez les fonctionnalités de votre navigateur. Pour ajouter le document à vos favoris, utilisez les fonctionnalités de votre navigateur.

Prospective mécanique et matériaux (CDM)

Source : Comité de Développement des industries Mécaniques-matériaux des Pays de la Loire (Bulletin “Prospectif Mécanique Matériaux”, tome 20, septembre 2017). Le CDM est un réseau de plus de 130 industriels en région. Son bulletin prospectif synthétise les réflexions de ses membres sur les mutations économiques en cours et à venir ainsi que les opportunités de débouchés nouveaux. Le zoom ci-dessous est un extrait du dernier bulletin prospectif.

Des nouvelles opportunités de conquête de marchés pour les entreprises du secteur mécanique - matériaux

Silver économie : de multiples marchés de taille moyenne

Dans un contexte de vieillissement de la population, le marché de la Silver Economie s’ouvre désormais aux besoins d’une population très hétérogène telles que les personnes autonomes et actives, les seniors fragilisés et les personnes dépendantes.

Pour les industriels, les applications peuvent être multiples. La Silver économie comprend en effet de nombreux segments de marché de taille moyenne adaptés aux PME. Automatisme, robotique, transport, dispositifs médicaux, aménagement urbain, domotique sont des domaines d’application possible pour les entreprises.

En Pays de la Loire, le gérontopôle en partenariat avec la CCI des Pays de la Loire, aide notamment à la réflexion d'initiative publique ou privé, anticipant et accompagnant les changements de sociétés induits par le vieillissement de la population.

Les technologies au service d’une agriculture en mutation

Le secteur de l’agriculture amorce d’importantes mutations pour faire face aux crises récurrentes. Des innovations numériques sont plus particulièrement prévues dans le machinisme agricole en France comme à l'international. En région, l'Agri Startup Summit, concours des jeunes startups agricoles, a notamment pour ambition de participer à la transformation numérique de l'agriculture.

Les équipements agricoles, tracteurs et outillages s’orientent globalement vers le tout autonome. Les engins sans chauffeur pouvant travailler de nuit, les robots agricoles connectés vont se développer. Par ailleurs, l’arrivée massive des systèmes électroniques et informatiques permettra le développement d’équipements en faveur de l’agriculture de précision.

Cette mutation du secteur agricole s’effectue dans un contexte d’instabilité. Cela pourrait inciter les fabricants d’agroéquipements à aller chercher à l’international des relais de croissance et de rentabilité durable.

Biomimétisme : s’inspirer du vivant dans la recherche industrielle

Le biomimétisme se définit comme “l’art d’observer, de comprendre, d’apprendre du vivant et de s’en inspirer ou de l’imiter pour concevoir des produits, des procédés ou des systèmes humains innovants et compatibles avec la biosphère”. Il s’agit d’une approche avant-gardiste qui offre à la recherche industrielle de nombreuses applications futures. En 2012, la recherche liée au biomimétisme mobilisait près de 40 équipes sur le territoire national. En 2017, 150 à 200 équipes s’y intéressent ou y travaillent. Le biomimétisme constitue une source d’innovation technologique pour de nombreuses filières telles que les transports, l’automobile, les énergies marines ou l’aéronautique. Pour cette dernière filière, le constructeur Boeing a mis au point un matériau léger comme l’air dénommé Microlattice. Il s’agit d’une structure en alvéole, à la manière des os humains, la rendant à la fois solide et de faible poids.

Accès à l’intégralité du tome 20 du bulletin prospectif : https://cdm.reseaulia.com

  Suivant

Enquête BMO 2017(Pôle emploi) >>