Vous êtes ici : Accueil > Conjoncture > Zoom > L'emploi intérimaire en Pays de la Loire (Insee et Pôle emploi)

Votre barre d'outils Augmenter la taille de la police (grande).Diminuer la taille de la police (petite).Augmenter les contrastes en inversant les couleurs.La mise en forme courante correspond à celle par défaut. Pour imprimer le document, utilisez les fonctionnalités de votre navigateur. Pour ajouter le document à vos favoris, utilisez les fonctionnalités de votre navigateur.

L'emploi intérimaire en Pays de la Loire (Insee et Pôle emploi)

En Pays de la Loire, le taux de recours à l’intérim figure parmi les plus élevés de France. Le secteur industriel, bien implanté en région, est le premier utilisateur de cette main d’oeuvre, devant le tertiaire et la construction. Pour les entreprises, le recours à l’intérim est un moyen d’adaptation à la conjoncture économique et à la saisonnalité de l’activité.

La seconde région ayant le plus important taux de recours à l’intérim

Les contrats de travail temporaire, ou intérim, représentent 5,3 % de l’emploi salarié des secteurs marchands en région début 2016. Il s’agit du taux le plus élevé des régions françaises, après celui du Centre-Val de Loire (5,4 %). En France métropolitaine, le recours à l’intérim est estimé à 3,8 %.

Les Pays de la Loire emploient en moyenne 50 000 intérimaires de janvier à octobre 2016. Descendu à 30 000 début 2009, au plus fort de la crise, leur nombre dépasse 55 000 en juillet 2016 (données brutes). Indépendamment de la conjoncture, juillet et, dans une moindre mesure, novembre et décembre sont généralement des mois de forte activité intérimaire. Le mois de juillet correspond à une période de fins de chantiers dans la construction et de départs en congés d’été du personnel permanent dans de nombreux secteurs, industriels notamment. Novembre et décembre sont marqués par un accroissement d’activité dans le commerce et dans l’industrie agroalimentaire, principalement en lien avec les fêtes de fin d’année.

L’industrie, un secteur concentrant plus de la moitié des effectifs intérimaires

L’industrie est le principal secteur utilisateur de main d’oeuvre intérimaire. Il concentre 56 % des effectifs intérimaires de la région au premier semestre 2016, tandis qu’il totalise 27 % de l’ensemble des emplois salariés des secteurs marchands. Les industries agroalimentaires (13 % de l’ensemble des intérimaires) et la fabrication de matériels de transport (9 %) ont le plus recours à l’intérim. La durée des missions varie sensiblement selon l’activité : une semaine en moyenne dans l’industrie agroalimentaire, plusieurs mois dans la fabrication de matériels de transport (hors automobile).

Graphique : Poids de l'industrie, du tertiaire et de la construction dans l'emploi intérimaire et dans l'emploi salarié début 2016

 

 

Les entreprises de la construction affichent également un taux de recours au travail temporaire supérieur à la moyenne des entreprises ligériennes. Elles concentrent 19 % des effectifs intérimaires de la région au 1er semestre 2016, contre 9 % de l’ensemble des emplois salariés des secteurs marchands. Les missions se déroulent généralement sur plusieurs semaines.

Le secteur tertiaire a en revanche un taux de recours à l’intérim globalement faible. Il utilise 25 % de la main d’oeuvre intérimaire régionale, alors qu’il emploie deux tiers des salariés des secteurs marchands. Les missions sont le plus souvent de courte durée.

Source : http://ores.paysdelaloire.fr (exploitation des données Insee et Pôle emploi)