Vous êtes ici : Accueil > Conjoncture > Zoom > CDM : Comité de Développement des industries Mécaniques-matériaux

Votre barre d'outils Augmenter la taille de la police (grande).Diminuer la taille de la police (petite).Augmenter les contrastes en inversant les couleurs.La mise en forme courante correspond à celle par défaut. Pour imprimer le document, utilisez les fonctionnalités de votre navigateur. Pour ajouter le document à vos favoris, utilisez les fonctionnalités de votre navigateur.

CDM : Comité de Développement des industries Mécaniques-matériaux

Comité de Développement des Industries Mécaniques-matériaux des Pays de la Loire (Bulletin Prospectif Mécanique Matériaux, tome 18, septembre 2016)

Le CDM est un réseau regroupant plus de 140 industriels en région. Son bulletin prospectif synthétise les avis exprimés par les professionnels du secteur dans le cadre de la démarche prospective. Cette dernière présente les opportunités des marchés identifiés ainsi que les actions conduites au CDM par et pour les industriels.

Avis des industriels sur l’environnement économique

Selon les professionnels de l’industrie, plusieurs signaux (augmentation des carnets de commandes, baisses des défaillances d’entreprises) semblent présager une reprise. Toutefois, de nouvelles tensions économiques pourraient émerger à l’horizon 2017. Ainsi, les prévisions concernant le prix du pétrole sont incertaines. Selon des estimations, il resterait stable entre 40 et 50 dollars le baril. À l’inverse, certains experts redoutent un nouveau choc pétrolier. L’Europe est par ailleurs susceptible de subir à partir de mi 2017, les conséquences du ralentissement des activités des Etats-Unis, du Japon et des BRICS (Brésil, Russie, Inde, Chine et Afrique du Sud).

Les opportunités sur les marchés

Naval / nautisme

Dans le secteur naval, les carnets de commandes bénéficient d’une visibilité sur 8 à 10 ans, un contexte favorable à l’innovation. Selon les professionnels, les donneurs d’ordres vont progressivement développer l’usage de modélisation 3D afin d’améliorer leur organisation et la qualité de la production. L’augmentation des commandes impliquera par ailleurs le recours à la robotisation pour accélérer les cadences de production. Le renouvellement de la flotte de pêche française est par ailleurs une nécessité : 300 bateaux de pêches sont à rénover ou à construire afin de permettre à la filière de poursuivre son activité d’ici 2020.

Le renouvellement de la flotte de pêche implique le développement de nouvelles solutions de propulsion et de production d’énergie à bord ainsi que la réduction des coûts de maintenance.

Hydrogène

L’hydrogène a l’avantage d’avoir un fort potentiel énergétique en comparaison avec le gazole et le gaz naturel. La production d’hydrogène à grande échelle ouvre ainsi des perspectives notamment pour la mobilité électrique dans les transports, le stockage et la valorisation d’électricité renouvelable excédentaire. Des innovations se sont d’ores et déjà développées à l’international. En France, une filière hydrogène est actuellement en structuration s’appuyant notamment sur des PME et de jeunes entreprises innovantes.

Agroalimentaire

Le secteur agroalimentaire est en pleine mutation. L’automatisation et la robotisation du coeur de ligne s’avèrent notamment indispensable pour améliorer la productivité, gagner en flexibilité et simplifier le travail. Les industries sont par ailleurs confrontées à la nécessité d’améliorer la gestion de leur consommation énergétique.

 

Source : https://cdm.reseaulia.com