Vous êtes ici : Accueil > Économie > Secteurs tertiaires > Activités tertiaires

Votre barre d'outils Augmenter la taille de la police (grande).Diminuer la taille de la police (petite).Augmenter les contrastes en inversant les couleurs.La mise en forme courante correspond à celle par défaut. Pour imprimer le document, utilisez les fonctionnalités de votre navigateur. Pour ajouter le document à vos favoris, utilisez les fonctionnalités de votre navigateur.

Activités tertiaires

Mise en ligne : juillet 2016

En Pays de la Loire, 7 emplois sur 10 dans le secteur tertiaire

Le secteur tertiaire, avec plus de 1,1 million d'emplois en Pays de la Loire, concentre 73 % des emplois de la région (contre 79 % en France). Il couvre une grande diversité d'activités : commerce, services aux entreprises, services aux particuliers, immobilier, enseignement,... Certaines, comme la finance et les assurances, les services informatiques, le commerce de gros ou les activités liées à l'emploi (interim) sont plus représentées en Pays de la Loire qu'au niveau national. D'autres activités telles que la recherche-développement scientifique ou l'administration publique apparaissent à l'inverse moins développées.

Secteur tertiaire, activités de services : de quoi parle-t-on ?

Le secteur tertiaire recouvre un vaste champ d'activités, du commerce à l'administration, en passant par les transports, les activités financières et immobilières, les services aux entreprises et services aux particuliers, l'éducation, la santé et l'action sociale. Le périmètre du secteur tertiaire est défini par complémentarité avec les activités agricoles et industrielles (secteurs primaire et secondaire) (source : Insee). Il a deux composantes : le tertiaire marchand et le tertiaire non marchand.

Sur un champ plus réduit puisque généralement hors commerce, l'activité de service se caractérise essentiellement par la mise à disposition d'une capacité technique ou intellectuelle. À la différence d'une activité industrielle, elle ne peut pas être décrite par les seules caractéristiques d'un bien tangible acquis par le client (source : Insee).

Le schéma suivant décrit l'articulation entre secteur tertiaire et activités de services, telle qu'elle est fréquemment présentée en France.

Schéma : le secteur tertiaire et les activités de services

En Pays de la Loire, fin 2014, le tertiaire marchand concentre 660 500 emplois (salariés et non salariés), ce qui représente 60 % des emplois du secteur tertiaire. Le tertiaire non marchand regroupe 445 300 emplois (salariés et non salariés), soit 40 % des emplois tertiaires.

Le commerce : un emploi salarié tertiaire sur 5

En Pays de la Loire, 170 500 emplois salariés sont recensés dans le commerce fin 2013. Le commerce de détails (hors automobiles et motocycles) en concentre plus de la moitié et regroupe 10,2 % de l'ensemble des effectifs salariés tertiaires de la région. Les activités de commerce de gros sont davantage représentées en Pays de la Loire qu'au niveau national (hors Île-de-France) : 6,5 % des emplois salariés tertiaires, contre 5,4 %. La présence de centrales d’achat de la grande distribution et du deuxième Marché intérieur national (MIN) de France, situé à Nantes, ont notamment contribué au développement du secteur en région.

Les services marchands : une diversité d'activités regroupant près de 40 % des emplois salariés tertiaires

Un établissement rend des services marchands, ou principalement marchands, lorsqu'il les vend (en totalité ou en grande partie) à des prix économiquement significatifs. Inversement, il rend des services non marchands lorsqu'il les fournit gratuitement ou à des prix qui ne sont pas économiquement significatifs (d'après l'Insee).

Les services marchands - ou principalement marchands - emploient 344 600 salariés fin 2013 en Pays de la Loire, soit 38 % de l'ensemble des emplois salariés tertiaires.

Les services aux entreprises : plus d'interim qu'au niveau national, moins de R&D

Les activités de services aux entreprises - composées des activités des services administratifs et de soutien et des activités spécialisées, scientifiques et techniques - représentent 112 000 emplois salariés fin 2013, soit 32,5 % des emplois salariés des services marchands. Les activités des services administratifs et de soutien (interim, sécurité, nettoyage, centres d'appels,...) comptent 58 400 salariés. La part de ce secteur est légèrement plus élevée en région qu'au niveau national : 17,0 % des emplois des services marchands, contre 15,9 % en France métropolitaine hors Île-de-France. Les activités liées à l'emploi sont en effet plus développées en Pays de la Loire, où le recours à l'emploi intérimaire est répandu.

Les activités spécialisées, scientifiques et techniques génèrent 53 600 emplois salariés, soit 15,6 % des effectifs des services marchands (16,2 % en France hors Île-de-France). Les activités juridiques, comptables, de gestion, d'architecture et d'ingénierie concentrent plus de trois quarts de ces emplois, selon une répartition comparable à celle observée en France (hors Île-de-France). Les activités de recherche-développement scientifique sont en revanche moins développées en Pays de la Loire qu'au niveau national. Elles représentent 1,2 % des emplois salariés des services marchands en région, contre 2,2 % en France (hors Île-de-France).

Les services aux particuliers : 12 % des emplois des services marchands

Les activités de services aux particuliers regroupent arts, spectacles et activités récréatives et d'autres activités de services, telles que la réparation de biens domestiques ou la coiffure. Elles comptent 42 200 emplois salariés et représentent 12,3 % des emplois salariés des services marchands en région.

Les autres services marchands : la finance-assurance et l'informatique, comme spécificités régionales

45 200 emplois salariés sont recensés fin 2013 dans les activités financières et d'assurance. Les Pays de la Loire se distinguent par une proportion d'emplois dans ce secteur supérieure à la moyenne : 13,1 % des salariés des services marchands en région contre 10,8 % au niveau national (hors Île-de-France). Nantes compte en effet parmi les premières places bancaires de France, avec la présence de groupes nationaux. La ville du Mans est quant elle spécialisée dans les assurances.

La région se caractérise également par un poids plus important du secteur information-communication dans son tissu économique, avec une forte implantation des activités de services informatiques, en particulier dans la métropole nantaise. Le secteur information-communication regroupe 29 500 emplois salariés, soit 8,6 % des effectifs des services marchands (contre 7,0 % en France hors Île-de-France).

Le secteur du transport-entreposage est à l’inverse moins représenté en Pays de la Loire. Avec 67 300 emplois salariés fin 2013, il totalise 19,5 % des emplois salariés des services marchands en région, pour un taux de 20,9 % au niveau national (hors Île-de-France). L’activité hôtellerie-restauration est également moins développée en Pays de la Loire. Ses 38 200 emplois salariés forment 11,1 % des effectifs des services marchands, pour un taux de 13,6 % au niveau national (hors Île-de-France). Les activités immobilières sont aussi moins représentées. Avec 10 100 emplois salariés, elles comptent 2,9 % des effectifs des services marchands en région (contre 3,3 %).

Graphique : répartition des emplois salariés des services marchands, en Pays de la Loire et en France

Source : Insee, Clap 2013

Les services non marchands : les Pays de la Loire, région au plus faible taux d'administration

Les services non marchands - ou principalement non marchands - sont moins présents en Pays de la Loire qu'au niveau national. Ils totalisent 445 300 emplois (salariés et non salariés), soit 29,2 % de l'emploi total en région, contre 32,7 % en France métropolitaine (hors Île-de-France). Cette sous-représentation s'explique notamment par la plus faible part d'emploi public en région.

En 2014, 272 000 emplois publics sont recensés dans la fonction publique en Pays de la Loire. La région compte 7,7 emplois publics pour 100 habitants, taux d'administration le plus faible parmi les 13 régions françaises (8,2 pour 100 habitants en France hors Île-de-France), d'après l'Insee. La présence de la fonction publique d'État est en effet moindre en Pays de la Loire. Le taux d'administration est également inférieur à la moyenne dans la fonction publique territoriale.