Vous êtes ici : Accueil > Conjoncture > Zoom > Bulletin prospectif - croissance verte (CDM)

Votre barre d'outils Augmenter la taille de la police (grande).Diminuer la taille de la police (petite).Augmenter les contrastes en inversant les couleurs.La mise en forme courante correspond à celle par défaut. Pour imprimer le document, utilisez les fonctionnalités de votre navigateur. Pour ajouter le document à vos favoris, utilisez les fonctionnalités de votre navigateur.

Bulletin prospectif - croissance verte (CDM)

Source : Comité de Développement des industries Mécaniques-matériaux des Pays de la Loire (Bulletin “Prospectif Mécanique Matériaux”, tome 16, octobre 2015)

Le CDM est un réseau de plus de 140 industriels en région. Son bulletin prospectif synthétise les réflexions de ses membres sur les mutations économiques en cours et à venir ainsi que les opportunités de débouchés nouveaux. Ci-dessous figure quelques extraits de sa publication.

La croissance verte : des débouchés pour l’industrie mécanique-matériaux

Bâtiment : de nouveaux besoins en équipements pour le recyclage des déchets de chantier

Avec le développement de l’économie circulaire, les déchets deviennent ressources. Dans le BTP, la déconstruction des bâtiments se veut désormais sélective et la revalorisation des matériaux est réalisée sur site. Ces nouvelles pratiques engendrent des nouveaux besoins en équipements, à toutes les étapes : déconstruction sélective et évacuation ; détection et caractérisation des matériaux ; tri, collecte, réutilisation, recyclage des matériaux ; concassage in situ. Ces équipements, à adapter ou à inventer, doivent également contribuer à améliorer la sécurité et les conditions de travail des ouvriers.

Naval : de nouvelles infrastructures portuaires GNL

Face à la hausse du coût des combustibles et aux nouvelles réglementations en faveur de la réduction des émissions des gaz à effet de serre, la propulsion au gaz naturel liquéfié (GNL) apparaît comme une solution d’avenir dans la navale. 2 000 à 3 000 unités de navires au GNL sont ainsi annoncées d’ici 2020. Les nouvelles infrastructures portuaires (barges de soutage, stockages terrestres, gazoducs…) sont programmées pour 2025.

EMR : un marché spécifique nécessitant une vision à long terme

Si, actuellement, la filière des énergies marines renouvelables (EMR) se structure principalement autour de grands donneurs d’ordre de dimension internationale (Alstom, Adwen, DCNS, EDF-EN,…), elle offre des opportunités aux PME à moyen et long terme. Pour l’industrie mécaniquematériaux, les opportunités se situent principalement dans la fabrication de mâts et de jackets (fondations métalliques) ainsi que dans le développement de solutions techniques réduisant les coûts. La filière offre également des débouchés dans les domaines de la maintenance et de la surveillance (navires de maintenance adaptés, mâts météorologiques,…). Sur le marché spécifique et très concurrentiel des EMR, la coopération entre acteurs et la mutualisation des moyens apparaissent indispensables, afin de proposer des offres industrielles complètes.

Canal Seine Nord Europe : début des travaux en 2017

Le projet prévoit la réalisation d’un canal long de 107 km, entre l’Oise et le canal Dunkerque-Escaut, permettant le trafic de fret à grand gabarit. Le début des travaux est prévu en 2017, pour une mise en chantier en 2023. Outre la mise au gabarit de l’existant et le creusement d’une extension, le projet comprend l’aménagement de plateformes multimodales, de quais céréaliers, de ponts, d’écluses…

 

Accès à l’intégralité du tome 16 du bulletin prospectif (lien de téléchargement) : https://cdm.reseaulia.com