Vous êtes ici : Accueil > Conjoncture > Zoom > Analyse du positionnement économique régional (Trendeo)

Votre barre d'outils Augmenter la taille de la police (grande).Diminuer la taille de la police (petite).Augmenter les contrastes en inversant les couleurs.La mise en forme courante correspond à celle par défaut. Pour imprimer le document, utilisez les fonctionnalités de votre navigateur. Pour ajouter le document à vos favoris, utilisez les fonctionnalités de votre navigateur.

Analyse du positionnement économique régional (Trendeo)

Sources : l’observatoire de l’emploi et de l’investissement a été fondé en juillet 2009 par le cabinet Trendeo. Il recense, par l’intermédiaire de plus de 4 500 sources d’informations, les données relatives aux investissements et désinvestissements en France ainsi qu’aux créations et suppressions d’emplois. L’analyse figurant dans ce zoom repose sur une étude régionale réalisée par le cabinet en juin dernier.

Les Pays de la Loire figurent au palmarès des régions les plus créatrices d’emplois

Sur la période 2009 à 2015, les Pays de la Loire se positionnent parmi les régions les plus dynamiques de France en termes de créations d’emplois. Le solde net entre les emplois créés et supprimés est estimé à environ 14 200 (hors emploi public), soit 0,86 % de la population active. Au regard de ce ratio, les Pays de la Loire occupent le quatrième rang à l’échelle de la France métropolitaine derrière les régions Midi- Pyrénées, Basse-Normandie et Corse. Par ailleurs, sur la période 2009-2015, les Pays de la Loire se classent au premier rang pour le nombre de créations d’usines : 108 sites ont ainsi ouvert leurs portes depuis 2009.

Construction navale, agroalimentaire et aéronautique : des pôles industriels régionaux majeurs

Le dynamisme économique repose plus particulièrement sur des filières d’activités performantes en région. L’industrie manufacturière s’avère notamment bien représentée. En termes de créations nettes d’emplois entre 2009 et 2015, par rapport aux autres territoires, la région occupe ainsi la première place dans la construction navale et la seconde place dans l’agroalimentaire et l’aéronautique. Pour cette dernière filière, Airbus a créé plus de 2 000 emplois sur la période. Autour de ces pôles de compétences, des métiers tels que la finition des métaux, la préparation, la découpe attirent de nouvelles créations d’usines.

La région est également positionnée au premier rang des filières durables suivies par Trendeo (véhicule électrique, solaire, éolien, géothermie, écomatériaux, recyclage). Le solde net entre les emplois créés et supprimés est estimé à 4 400. Les projets d’intérêts stratégiques de production d’éoliennes marines apparaissent comme une reconnaissance des compétences industrielles régionales, spécialement dans le montage et l’assemblage de pièces de grandes tailles.

Graphique : Solde net des créations d'emplois (2009 - 2015)

 

Parallèlement à leurs performances dans l’industrie, les Pays de la Loire se caractérisent par le dynamisme de leur secteur tertiaire. Ainsi, les activités de développement de logiciels constituent un véritable atout régional. La Recherche et Développement s’avère par ailleurs bien représentée sur le territoire. En termes de nombre de sites de R&D créés ou étendus depuis 2009, les Pays de la Loire se positionnent au quatrième rang des régions françaises devançant ainsi les régions Midi-Pyrénées et Bretagne. Les startups sont enfin bien représentées : 832 emplois nets en région au sein de 38 startups ont été enregistrés depuis 2014, positionnant ainsi les Pays de la Loire au cinquième rang des régions françaises. 65 % des effectifs recensés sont concentrés sur la zone d’emploi de Nantes et 15 % sur celle d’Angers.

Le dynamisme de la région Pays de la Loire est d’autant plus appréciable qu’il ne repose pas sur la dépendance à un seul de ces secteurs. La performance régionale provient à la fois de l’industrie, des services du logiciel et des secteurs du développement durable.

Compte tenu de la méthode de collecte, la base Trendeo ne peut prétendre à l’exhaustivité. Elle permet néanmoins la recherche de tendances et la comparaison entre territoires, et présente l’avantage de la fraîcheur par rapport à des sources officielles exhaustives publiées beaucoup plus tardivement. D’autre part, la corrélation apparaît a posteriori élevée entre les résultats diffusés par Trendeo et les mesures officielles exhaustives.

Pour en savoir plus : www.trendeo.net