Vous êtes ici : Accueil > Conjoncture > Zoom > Commerce extérieur (Ministère des finances / Douanes)

Votre barre d'outils Augmenter la taille de la police (grande).Diminuer la taille de la police (petite).Augmenter les contrastes en inversant les couleurs.La mise en forme courante correspond à celle par défaut. Pour imprimer le document, utilisez les fonctionnalités de votre navigateur. Pour ajouter le document à vos favoris, utilisez les fonctionnalités de votre navigateur.

Commerce extérieur (Ministère des finances / Douanes)

Le commerce extérieur de la région

Sources : Ministère des Finances / Douanes.

Un déficit commercial de 5 milliards d’euros lié aux importations d’hydrocarbures naturels

Sur les quatre derniers trimestres (4T 2012 à 3T 2013), les exportations des Pays de la Loire s’élèvent à 18 milliards d’euros et les importations à 23 milliards d’euros, soit un déficit commercial de 5 milliards d’euros. Les exportations ligériennes représentent 4,2 % des exportations nationales, tandis que la part régionale s’élève à 4,6 % pour les importations.

Tableau : Principaux produits exportés et importés par la région

21 % des importations de la région sont constituées d’hydrocarbures naturels (pétrole, gaz naturel, charbon…) soit 10 points de plus qu’au plan national. Cette part élevée s’explique par la présence de trois équipements structurants en région :

- la raffinerie de Donges qui importe du pétrole brut pour le raffiner,

- le terminal méthanier de Montoir-de- Bretagne,

- la centrale électrique de Cordemais qui fonctionne en partie avec du charbon afin de couvrir les besoins en électricité pendant les pics de consommation.

Cette part importante d’hydrocarbures naturels explique largement le déficit commercial structurel des Pays de la Loire. Les autres produits importés sont des produits pétroliers raffinés, des équipements d’usage général, des éléments de la construction automobile et des produits chimiques.

Les principales marchandises exportées reflètent les spécificités sectorielles et industrielles de la région : 11 % des marchandises exportées sont des machines et équipements d’usage général. Il s’agit ici principalement de machines industrielles, agricoles et de composants informatiques.

À nouveau, en raison de la présence d’une raffinerie en région, les produits pétroliers raffinés concourent à hauteur de 8 % des exportations des Pays de la Loire. Par ailleurs, le poids important des filières aéronautiques, navales et nautiques en région, caractérisées par des grands donneurs d’ordres et un réseau important de sous-traitants contribue largement aux exportations des produits issus de ces activités.

Enfin, la prépondérance de l’élevage, des cultures maraîchères et vinicoles en Pays de la Loire est un levier important pour les exportations de la région (5 % des exportations).

Le déficit commercial de la région s’amoindrit en 2013

Graphique : Commerce extérieur des Pays de la Loire (données trimestrielles)

 

Entre 2005 et 2008, les importations et les exportations augmentent régulièrement à un rythme à peu près identique. Il en résulte que le déficit commercial trimestriel de la région est relativement stable et reste inférieur à 1,5 milliard d’euros. À partir de 2009, le commerce international de la région fléchit et entraîne une baisse simultanée des importations et des exportations (entre -15 % et – 20 %).

Les années qui suivent sont marquées par une reprise des échanges mondiaux, avec une hausse plus soutenue des importations ce qui accentue le déficit trimestriel. Celle-ci porte en grande partie sur les hydrocarbures naturels (+32 % entre 2010 et 2011). Au cours des trois premiers trimestres de l’année 2013, le déficit s’est amoindri en raison d’une baisse des importations et d’une légère hausse des exportations.

En région, la courbe des exportations est très sensible à l’activité des chantiers navals de Saint-Nazaire. Chaque livraison de paquebot (de 400 M€ à 800 M€) se traduit ainsi par un pic.

Allemagne, premier partenaire commercial des Pays de la Loire

Pour les exportations, les six premiers partenaires commerciaux de la région sont par ordre d’importance : l’Allemagne, le Royaume Uni, l’Espagne, la Belgique, l’Italie et les Pays-Bas. Il s’agit des pays voisins.

30 % des exportations vers l’Allemagne concerne la filière aéronautique.

Pour les importations les six premiers partenaires commerciaux de la région sont l’Allemagne, l’Italie, la Chine, l’Espagne, la Russie et les Pays-Bas. Cette année, ce classement ne contient pas de pays fournisseur d’hydrocarbures en raison d’une diversité des approvisionnements.