Vous êtes ici : Accueil > Conjoncture > Zoom > Artisanat (CMAR)

Votre barre d'outils Augmenter la taille de la police (grande).Diminuer la taille de la police (petite).Augmenter les contrastes en inversant les couleurs.La mise en forme courante correspond à celle par défaut. Pour imprimer le document, utilisez les fonctionnalités de votre navigateur. Pour ajouter le document à vos favoris, utilisez les fonctionnalités de votre navigateur.

Artisanat (CMAR)

Source : Chambre régionale de Métiers et de l’Artisanat. Enquête réalisée en juin 2014 auprès d’un échantillon représentatif des secteurs de l’artisanat.

Chiffres clés de l’artisanat : plus de 150 000 salariés

Le secteur des entreprises artisanales en région emploie 150 534 salariés soit 17 % de l’emploi salarié régional. Les 53 500 entreprises artisanales se répartissent sur les métiers suivants : alimentation (plats à emporter, boulangerie, boucherie…), production (imprimerie, métallurgie, mécanique, sous-traitance pour l’industrie…), bâtiment (gros-oeuvre, second-oeuvre, terrassement…), services et réparations (garagistes, fleuristes, coiffures, pressings, taxis…). Par ailleurs, le secteur artisanal emploie 50 % des apprentis de la région.

Activité des entreprises artisanales : un maintien de l’emploi malgré une baisse d’activité

La part des artisans qui ont connu des baisses d’activité a augmenté sensiblement à partir de 2013, passant de 32 % à 37 % entre la fin de l’année 2012 et le début de l’année 2013. Au premier semestre 2014, cette part s’élève à 35 %.

Selon 63 % des artisans, les perspectives d’activité seront stables au second semestre 2014. Cette part est en nette augmentation et témoigne d’un certain regain d’optimisme chez les artisans malgré le contexte économique actuel.

Même si 42 % des artisans ont constaté une dégradation de leur trésorerie, 75 % d’entre eux ont maintenu leur effectif au cours du premier semestre 2014.

Graphique : Déclarations des entreprises artisanales sur l'évolution de leur activité par rapport au semestre précédent (en %)

Le point sur les secteurs

L’alimentation : des recrutements d’apprentis en perspective

Ce secteur présente la proportion la plus élevée de dirigeants à avoir une opinion favorable sur leur activité pour le second semestre 2014. Cela devrait se traduire par des recrutements d’effectifs, principalement des apprentis.

Le bâtiment : une baisse d’activité

36 % des artisans ont connu une baisse d’activité au premier semestre 2014 contre 27 % au précédent semestre, ce qui pèse sur les effectifs. Les métiers relatifs au gros-oeuvre sont particulièrement touchés par la diminution d’activité.

La production : des embauches dans la chaudronnerie

La part des artisans ayant embauché au premier semestre 2014 est la plus forte dans le secteur de la production. Les embauches ont été particulièrement soutenus dans la chaudronnerie.

Les services & réparations : une amélioration de l’activité dans les soins à la personne

Longtemps fragilisée, l’activité dans ce secteur semble s’améliorer principalement grâce aux métiers des soins à la personne. Cette hausse d’activité ne s’est toutefois pas traduite par des recrutements.

Graphique : Part des entreprises artisanales ayant déclaré...

 

Précédent Suivant
<< Tourisme Le financement des entreprises en région >>