Vous êtes ici : Accueil > Économie > Innovation et recherche > Observatoire de la recherche > Activité des laboratoires

Votre barre d'outils Augmenter la taille de la police (grande).Diminuer la taille de la police (petite).Augmenter les contrastes en inversant les couleurs.La mise en forme courante correspond à celle par défaut. Pour imprimer le document, utilisez les fonctionnalités de votre navigateur. Pour ajouter le document à vos favoris, utilisez les fonctionnalités de votre navigateur.

Activité des laboratoires

Produire de la connaissance, former, diffuser et réaliser des prestations

Les activités des laboratoires de recherche peuvent être synthétisées en quatre domaines : la production scientifique, la formation par la recherche, la diffusion des sciences et des techniques et les prestations aux entreprises.

Les activités de recherche : une hausse de 35 % du nombre d’articles publiés

Entre 2008 et 2010, le nombre total d’articles publiés dans des revues à comité de lecture est évalué à 8 903 sur ces trois années. Un peu moins d’un tiers de ces articles sont publiés par des laboratoires appartenant à la thématique MMEGc. Entre les deux éditions de l’observatoire de la recherche (2004-2006 / 2008-2010), le nombre d’articles publiés, dans des revues à comité de lecture, par les laboratoires de la région a augmenté de 35 %.

Les publications scientifiques en Pays de la Loire représentent 3,1 % des publications nationales en 2008. Cette part a légèrement augmenté entre 2003 (3,0 %) et 2008 (3,1 %). Les progressions les plus importantes en Pays de la Loire concernent les publications en biologie fondamentale, recherche médicale, biologie appliquée - écologie et sciences de l’univers (sources : rapport OST 2008, données Thomson Reuters et Eurostats).

Les types de productions scientifiques (articles, ouvrages, colloques) diffère sensiblement suivant les disciplines. Chaque année (entre 2008-2010), un laboratoire ligérien publie et/ou participe à 108 articles, ouvrages ou colloques.

Graphique 1 : Nombre de productions scientifiques (moyenne annuelle 2008-2010)

 

Source : Observatoire de la recherche 2012

Les activités de formation à et par la recherche : 54 % des jeunes docteurs en emploi stable

Selon les travaux du CEREQ (Centre d’Etude et de Recherche sur les Qualifications et l’Emploi), au niveau national en 2007, 47 % des docteurs travaillaient dans le secteur privé trois ans après l’obtention de leur diplôme, alors qu’ils n’étaient que 34 % dix ans auparavant.

Les thématiques Maths-STIC et SHS se distinguent par des taux d’insertion des docteurs en emploi stable élevés. Dans ces laboratoires, la part de docteurs en emploi stable en 2012 et ayant soutenu leur thèse en 2009, 2010 et 2011 est supérieure à 65 %.

Dans les laboratoires des thématiques Biologie-Santé et VAM, la part des poursuites en « post doc » est la plus élevée. Dans ces disciplines il est souvent nécessaire de faire un ou deux post-doctorats avant de pouvoir obtenir un poste de titulaire.

Graphique 2 : Situation actuelle des docteurs ayant soutenu leur thèse en 2009, 2010, 2011

Source : Observatoire de la recherche 2012

Selon le CEREQ, les doctorants en contrat CIFRE (convention industrielle de formation par la recherche) ont plus de facilité à trouver un emploi après leur soutenance de thèse et sont employés dans de meilleures conditions. Dans la thématique MMEGc, 18 % des doctorants sont financés sur un contrat CIFRE.

Graphique 3 : Part des doctorants financés sur contrats entreprises (CIFRE et autres contrats entreprises...)

 

Source : Observatoire de la recherche 2012

Entre les deux éditions de l’observatoire de la recherche, la part des docteurs en situation d’emploi stable trois ans après avoir soutenu leur thèse a diminué de 9 points. Cette baisse est compensée par la hausse en 2012 de la part des docteurs en contrat post-doctoral (+ 8 points de pourcentage entre les deux éditions).

 

Les activités de diffusion des sciences et des techniques : plus de 70 % des laboratoires actifs dans ce type d’activité

Expression d’un point de vue dans la presse (journaux, radios…), participation à la Fête de la Science, participation à des actions avec des scolaires, conférences, visites de laboratoires... Autant d’activités qui visent à diffuser et vulgariser les connaissances ainsi que les pratiques scientifiques.

70 % des laboratoires ont participé à des activités liées à la diffusion de la culture scientifique, technique et industrielle entre 2008 et 2010. Ce taux est supérieur à 80 % pour les laboratoires de la thématique Maths-STIC.

Graphique 4 : Part des laboratoires actifs dans les activités liées à la CSTI (au moins une personne du laboratoire a participé aux activités liées à la CSTI entre 2008 et 2010)

 

Source : Observatoire de la recherche 2012

 

Les relations avec le monde économique : 160 K€ par an et par laboratoire de contrats avec les entreprises

Un laboratoire en Pays de la Loire réalise en moyenne par an 160 K€ de chiffre d’affaires auprès des entreprises, répartis sur 6 contrats différents.

Graphique 5 : Montant et nombre de contrats entreprises annuels par laboratoire

Source : Observatoire de la recherche 2012
Base de calcul : les laboratoires qui ont saisi l'information sur le montant des contrats (94 répondants)

 

La distinction des prestations au secteur privé suivant le type d’entreprises montre que la part des financements reçus dans le cadre de partenariats avec des grandes entreprises hors région a augmenté de 10 points entre 2004-2006 et 2008-2010, alors que celle des PME régionales a baissé. Toutefois, le volume total ayant augmenté, le montant annuel des prestations réalisées auprès des PME régionales se maintient à 2,2 M€.

Graphique 6 : Répartition du montant des contrats avec les entreprises

 

Source : Observatoire de la recherche 2012

 

Précédent Suivant
<< Effectifs et budgets de la recherche
Recherche clinique >>