Vous êtes ici : Accueil > Économie > Indicateurs économiques et financiers > Les ratios financiers par zone d'emploi

Votre barre d'outils Augmenter la taille de la police (grande).Diminuer la taille de la police (petite).Augmenter les contrastes en inversant les couleurs.La mise en forme courante correspond à celle par défaut. Pour imprimer le document, utilisez les fonctionnalités de votre navigateur. Pour ajouter le document à vos favoris, utilisez les fonctionnalités de votre navigateur.

Les ratios financiers par zone d'emploi

Dernière mise à jour : septembre 2016

 

Les données figurant ci-dessous sont calculées à partir des bilans et comptes de résultats des entreprises de plus de 750 k€ de chiffre d’affaires, ayant leur siège en Pays de la Loire. Ces données sont issues du panel Banque de France/Ores, comprenant 17 secteurs représentatifs des entreprises suivies par la Banque de France dont les données sont disponibles entre 2010 et 2014. Le découpage territorial correspond aux zones d’emploi définies en 1982, sauf pour la zone de Nantes dont on a retiré l’arrondissement d’Ancenis, traité ici comme une zone d’emploi.

Taux de marge brute d'exploitation

Le taux de marge brute d'exploitation varie de 2,4 % (Ancenis) à 6,5 % (Angers). Il est directement lié à la répartition sectorielle de l'activité des entreprises ayant leur siège dans la zone.

Le taux reste relativement stable entre 2010 et 2014 quelque soit la zone, excepté pour les zones de Vendée-Sud (-1,2 %), de la Roche-sur-Yon (-1,3 %) et de Saint-Nazaire (+1,6 %).

Graphiques : Évolution du taux de marge brute par zone d'emploi

En hausse (de 0,5 point à 2 points)

 

En baisse (de -0,5 point à -2 points)

Crédits aux entreprises

Le total des encours de crédits bancaires en cours pour les entreprises de plus de 750 k€ de CA ayant leur siège dans la région est de 19 milliards d'euros.

Les encours sont plus importants dans les zones où le nombre des entreprises ayant leur siège social est plus important : les zones chef-lieu de département et le Choletais (1,6 milliard d'euros). Il est exceptionnellement élevé pour la zone de Laval (3,9 milliards d'euros), du fait de l'organisation financière d'une grande entreprise agroalimentaire ayant son siège dans cette ville.

Graphique : Encours de crédits par zone d'emploi en 2014

Source : Banque de France

Taux d'exportation

Le taux d'exportation représente la part du chiffre d’affaires à l’export dans le chiffre d’affaires total. Le taux varie entre 5 % et 10 % pour les grandes zones urbaines et les zones plus rurales mais dont l'activité est assez diversifiée (Segréen, Châteaubriant, Choletais).

Il est nettement supérieur pour les zones rurales à forte spécialisation comme Ancenis (22,6 %), mais aussi des zones de la Sarthe, de la Mayenne et de Saint-Nazaire. Il est nettement inférieur pour les zones rurales peu industrielles, à l'ouest (5,2 %) et au sud de la Vendée (3,4 %).

Graphique : Taux d'exportation / CA par zone d'emploi en 2014

 

Source : Banque de France

Précédent 
<< Encours de crédits par secteur